Rédiger un nouveau commentaire

Entre une inflation élevée, une récession imminente et la guerre russe en Ukraine qui semble interminable, les marchés boursiers et obligataires ont connu des difficultés au cours du premier semestre 2022.

15 juillet, par DWS

Service réservé aux visiteurs enregistrés.

Pour participer, vous devez vous enregistrer au préalable Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire

Connexion | S'inscrire (gratuit)