Rédiger un nouveau commentaire

L’économie a dû endurer une série de chocs, à commencer en 2021 par le "choc de la demande" positif, suivi du "choc sur l’approvisionnement" négatif dû à la pandémie, et auxquels sont venus s’ajouter en 2022 la guerre en Ukraine et le choc énergétique qu’elle a provoqué.

29 juin, par Johan Van Geeteruyen

Service réservé aux visiteurs enregistrés.

Pour participer, vous devez vous enregistrer au préalable Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire

Connexion | S'inscrire (gratuit)