Rédiger un nouveau commentaire

Alors que la crise ukrainienne ne montre aucun signe tangible d’amélioration et que d’autres pays comme la Corée du Nord semblent tentés de rejoindre la danse en tirant quelques missiles, les marchés de crédit se normalisent progressivement, non par un retour à meilleur fortune mais par une re-hiérarchisation des thèmes après la chute généralisée d’il y a quelques semaines

28 mars, par Matthieu Bailly

Service réservé aux visiteurs enregistrés.

Pour participer, vous devez vous enregistrer au préalable Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire

Connexion | S'inscrire (gratuit)