Rédiger un nouveau commentaire

Dans la nuit du 24 au 25 février, la Russie provoquait la sidération du monde occidental et du monde en général en lançant une offensive de grande ampleur contre l’Ukraine, à l’est du pays, dans des régions qui lui sont acquises, mais aussi au nord et au sud. Peu voire aucun analyste militaire n’avait envisagé une guerre d’une telle intensité ni le déploiement d’un dispositif aussi agressif.

9 mars, par Olivier de Berranger

Service réservé aux visiteurs enregistrés.

Pour participer, vous devez vous enregistrer au préalable Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire

Connexion | S'inscrire (gratuit)