Rédiger un nouveau commentaire

Nous voyons peu de valeur dans les obligations d’Etat de la zone euro et des autres marchés développés. En outre, les obligations indexées sur l’inflation, survalorisées, n’offriront probablement pas de rendements intéressants et ne parviendront certainement pas à renouveler le rendement de 6 à 7% qu’elles enregistrent depuis le début de l’année.

23 novembre 2021, par Luca Paolini

Service réservé aux visiteurs enregistrés.

Pour participer, vous devez vous enregistrer au préalable Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire

Connexion | S'inscrire (gratuit)