Rédiger un nouveau commentaire

Le S&P 500 a atteint un sommet en octobre, porté par les excellents résultats des entreprises au T3. Les actions ont pris de la hauteur malgré l’aplatissement et l’inversion de la courbe des rendements obligataires. Les facteurs macroéconomiques, et particulièrement les cours énergétiques et la conjoncture chinoise, pèsent toujours...

9 novembre 2021, par Peter van der Welle

Service réservé aux visiteurs enregistrés.

Pour participer, vous devez vous enregistrer au préalable Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire

Connexion | S'inscrire (gratuit)