Rédiger un nouveau commentaire

On connaît la boutade: la théorie monétaire moderne (en anglais MMT pour Modern Monetary Theory) n’est ni moderne (elle s’apparente à un financement monétaire du déficit public «à l’ancienne»), ni monétaire (c’est sur la politique fiscale que portent les ajustements) et encore moins une théorie.

7 avril, par Benjamin Melman

Service réservé aux visiteurs enregistrés.

Pour participer, vous devez vous enregistrer au préalable Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire

Connexion | S'inscrire (gratuit)