Rédiger un nouveau commentaire

Lundi 9 novembre, l’annonce par Pfizer[1] d’un possible vaccin a provoqué une envolée du CAC 40 qui a bondi au-dessus des 5 300 points. Les indices boursiers montraient déjà une étonnante résilience dans un climat objectivement marqué par de mauvaises nouvelles.

11 novembre 2020, par Jean-Jacques Friedman

Service réservé aux visiteurs enregistrés.

Pour participer, vous devez vous enregistrer au préalable Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire

Connexion | S'inscrire (gratuit)