Rédiger un nouveau commentaire

Les spreads de crédit se sont à nouveau contractés en août. Les actions mondiales n’ont pas suivi de tendance claire ni inspiré de convictions fortes. Les flux à destination des différentes classes d’actifs ont été plus limités qu’au cours des mois précédents. Ceci n’a pas empêché les expositions aux obligations et aux actions de profiter d’entrées de capitaux.

21 septembre 2020, par Vincent Denoiseux

Service réservé aux visiteurs enregistrés.

Pour participer, vous devez vous enregistrer au préalable Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire

Connexion | S'inscrire (gratuit)