Rédiger un nouveau commentaire

L’économie mondiale va se contracter d’environ 0,5% cette année sous l’effet des bouleversements entraînés par la pandémie au premier trimestre, avec des implications cycliques et structurelles pour les profils de dettes souveraines, estime Scope.

6 avril, par Next Finance

Service réservé aux visiteurs enregistrés.

Pour participer, vous devez vous enregistrer au préalable Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire

Connexion | S'inscrire (gratuit)