Rédiger un nouveau commentaire

Le facteur momentum est un mal-aimé, car le fait d’être un bon suiveur est rarement considéré comme une force. Par conséquent, peu de gérants d’actifs se vantent d’y recourir même si ils savent que «la tendance est votre amie». Cette désaffection tient notamment à la nature purement comportementale du facteur momentum: seule l’irrationalité humaine peut l’expliquer...

25 avril 2017, par Etienne Vincent

Service réservé aux visiteurs enregistrés.

Pour participer, vous devez vous enregistrer au préalable Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire

Connexion | S'inscrire (gratuit)