IMG
Un rapport réalisé par DWS révèle la montée en puissance du volet « S » de l'ESG dans les portefeuilles des fonds de pension

Le volet «S» des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance d’entreprise (ESG) devient un facteur de plus en plus important dans les décisions d’investissement des fonds de pension, en particulier à la lumière de la crise du Covid-19, selon un nouveau rapport publié par DWS.

  • Le volet «S» de l’ESG devient plus significatif pour les gérants de fonds de pension
  • Ce nouveau rapport portant sur les fonds de pension du monde entier met en lumière la manière dont les fonds de pension abordent ce volet «S»

Le volet «S» des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance d’entreprise (ESG) devient un facteur de plus en plus important dans les décisions d’investissement des fonds de pension, en particulier à la lumière de la crise du Covid-19, selon un nouveau rapport publié par DWS.

66% des fonds de pension interrogés ont l’intention d’augmenter leurs allocations en fonds passifs basés sur le volet «S» au cours des trois prochaines années, tandis que 67% choisiront leur gérant passif en fonction de ses antécédents en matière de réalisation des objectifs sociaux de leurs clients.

CREATE-Research, qui a réalisé cette étude, a interrogé 142 caisses de retraite dans 17 pays, avec des actifs collectifs sous gestion de 2.100 milliards d’euros. Quarante de ces caisses de retraite ont ensuite participé à des entretiens post-enquête afin d’approfondir les résultats sur le plan qualitatif. Le rapport final, intitulé Investissements en gestion passive 2021: La montée en puissance du volet social, est lancé aujourd’hui.

Parmi les autres résultat notables de ce rapport:

  • Le Covid-19 a été cité par 59% des répondants comme un «facteur clé» de leur intérêt accru pour le pilier «S» en raison de son importance croissante.
  • Près d’un quart (22%) des personnes interrogées ont déclaré que leurs fonds passifs basés sur le volet «S» ont surperformé les marchés plus conséquents lors du krach de mars 2020.
  • Plus d’un tiers des personnes interrogées (36%) cherchent à gérer les risques d’excès de liquidité difficiles à modéliser en investissant dans le volet «S».

C’est la quatrième année que DWS sponsorise cette étude, qui explore également l’adoption de l’investissement passif par les fonds de pension. Les rapports précédents étaient axés sur la gouvernance et l’environnement.

«Cette étude significative montre non seulement que les fonds de pension continuent de se tourner vers la gestion passive, mais aussi une domination croissante de l’ESG et l’importance du volet "S" dans ce domaine», a déclaré Simon Klein, responsable mondial de la distribution des ETF XTrackers chez DWS.

Le professeur Amin Rajan, directeur général de CREATE-Research, a commenté: «Notre enquête de 2021 montre comment le Covid-19 a mis en lumière des défaillances longtemps dissimulées au sein des économies de marché modernes, mais aussi comment l’importance croissante du pilier "S" de l’ESG peut jouer un rôle dans la résolution de ces défaillances.»

Next Finance 27 mai

Voir en ligne : Investissements en gestion passive 2021 : La montée en puissance du volet social

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique