IMG
Thierry Dissaux : « Oui, nous utilisons des critères ISR »

Selon Thierry Dissaux, Président du directoire du Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution (FGDR), pour son prochain appel d’offres actions, le FGDR devrait sélectionner un indice ETF actions excluant des entreprises à gouvernance controversée et celles qui ont une part significative de leur chiffre d’affaires liée à l’exploitation du charbon...

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Next-Finance: Pouvez-vous nous rappeler le rôle du FGDR et le montant actuel de vos encours?

Thierry Dissaux: Le Fonds de Garantie des Dépôts et de résolution (FGDR) est un opérateur de crise bancaire. Il est en charge d’une mission d’intérêt général, qui est de protéger les déposants et d’autres clients du secteur financier en cas de défaillance de leur intermédiaire financier, et d’intervenir dans la gestion des crises bancaires pour limiter leur impact sur la clientèle et assurer la stabilité du secteur. Au 31/12/2019, les fonds propres du FGDR s’élèvent 4,7 milliards d’euros.

Quelle est votre allocation d’actifs actuelle? A-t-elle été modifiée depuis la crise boursière de ce début année?

L’allocation d’actifs est la suivante, sur base historique:

  • 60% actifs monétaires
  • 35% actifs obligataires
  • 5% actifs actions

Je tiens à préciser que cette allocation n’a pas été modifiée depuis la crise.

Pensez-vous que la crise sanitaire actuelle va renforcer l’intérêt des investisseurs pour la thématique ESG?

Probablement, oui. En tout état de cause, la problématique de l’investissement responsable répond de plus en plus, crise sanitaire ou non, aux préoccupations des investisseurs. Autre exemple, l’association des assureurs-dépôts européens, l’EFDI, présidée par le FGDR, est en train de s’engager dans une démarche de responsabilité sociale et environnementale, qui pourra comprendre un volet propre à l’investissement responsable.

L’association des assureurs-dépôts européens, l’EFDI, présidée par le FGDR, est en train de s’engager dans une démarche de responsabilité sociale et environnementale, qui pourra comprendre un volet propre à l’investissement responsable.
Thierry Dissaux , Président du directoire du Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution

Utilisez-vous les critères ESG dans votre politique de gestion? Avez-vous des projets ou développements en cours sur ce sujet?

Oui, nous utilisons des critères ISR. Pour notre prochain appel d’offres actions, nous devrions sélectionner un indice ETF actions excluant des entreprises à gouvernance controversée et celles qui ont une part significative de leur chiffre d’affaires liée à l’exploitation du charbon. Par ailleurs, tous les gérants des fonds du FGDR sont signataires des PRI.

Déléguez-vous toujours l’intégralité de la gestion de votre portefeuille à des sociétés de gestion?

Oui, nous avons vocation à définir la stratégie et les axes de gestion qui correspondent à notre mission, mais pas à gérer directement nos fonds. La délégation est donc pour nous une règle.

Avez-vous des objectifs de rentabilité sur votre portefeuille? Quelle a été sa performance l’an dernier?

Les placements sont effectués en référence à trois grands principes qui sont, par ordre décroissants d’importance:

  • à égalité, la liquidité, car nous devons être en mesure d’intervenir très rapidement et d’indemniser les déposants en sept jours en cas de difficulté d’un établissement bancaire, et la préservation du capital,
  • en troisième lieu seulement, la recherche de rendement.

Avec l’allocation qui nous est propre, la performance des fonds a été en 2019 de +1,55%.

RF 2 juillet

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique