IMG
Take a Desk, la start-up innovante qui rénove l'immobilier de bureau

Après deux levées de fonds, plus de 100 clients déjà séduits, plus de 16000m2 disponibles et 1600 postes accessibles en 24h et la signature de deux nouveaux clients stratégiques, Take a Desk, la plateforme innovante qui met en relation des entreprises disposant de bureaux vacants, accélère son développement en France et affiche de nouvelles ambitions.

Avec une levée de fonds de 1,3 millions euros en 2021 et la signature de nouveaux clients stratégiques, Take a Desk accélère son développement

Après deux levées de fonds, plus de 100 clients déjà séduits, plus de 16000m2 disponibles et 1600 postes accessibles en 24h et la signature de deux nouveaux clients stratégiques, Take a Desk, la plateforme innovante qui met en relation des entreprises disposant de bureaux vacants, accélère son développement en France et affiche de nouvelles ambitions.

Fondée en 2017, Take a Desk a pour ambition de chasser le vide et propose aux entreprises de sous-louer leurs espaces vacants à d’autres sociétés ou professionnels à la recherche d’une solution flexible et de rentabiliser ainsi leurs espaces. Une solution innovante qui offre également une véritable alternative aux si complexes baux 3/6/9, en proposant des contrats d’occupation temporaire, comme du co-working, mais aussi sur des durées plus sédentaires à partir d’un mois. Une solution flexible qui facilite l’accès à des espaces de travail à de nombreux acteurs, qui souvent renoncent pour des raisons de coûts trop élevés ou de contraintes trop importantes, tel que le préavis.

Un concept novateur, une nouvelle brique à l’immobilier d’entreprise

L’offre Take a Desk représente ainsi une véritable opportunité pour les entreprises d’optimiser les coûts liés à leurs charges locatives en sous-louant leurs bureaux inoccupés. Une façon simple, efficace et flexible pour les entreprises de générer des flux de revenus et de rentabiliser ses espaces de bureaux là où ils représentaient jusqu’alors une des charges les plus élevées de l’entreprise.

De plus, elle redonne au bureau ses lettres de noblesses en le replaçant au cœur de l’entreprise et de l’humain. Car aujourd’hui, entre crise sanitaire, télétravail, nomadisme ou solutions transitoires, les nouveaux modes de travail prennent une place de plus en plus grande dans le monde de l’entreprise. En offrant la possibilité à des entreprises différentes de partager des bureaux, en recréant des lieux d’échanges et de partage, de convivialité aussi, Take a Desk devient générateur de synergies entre les différents occupants, grâce aux opportunités entre les deskers (les entreprises qui proposent des espaces) et les takers (ceux qui louent ces espaces).

«Avec notre plateforme innovante, nous permettons aux utilisateurs de trouver une solution flexible d’hébergement clé en main, à prix attractif. Les coûts des espaces de travail représentent le second poste de charge pour les entreprises du tertiaire après la masse salariale. En sous-louant leurs postes de travail inoccupés, les entreprises rentabilisent leurs bureaux. Un moyen également pour les petites structures de trouver des solutions adaptées à leurs besoins et accessibles. Nous construisons avec tout cela une nouvelle brique à l’immobilier d’entreprise.» affirme Theo Olivier, fondateur de Take a Desk.

Des objectifs de développement et de croissance sur la taille de marché

Avec déjà plus de d’une centaine d’entreprises françaises qui commercialisent leurs espaces de travail via la plateforme, telles que le Village By CA, Cerfrance, Nepsio Conseil, Le Crédit Agricole, Ideuzo… et plus de 
16 000m2 de bureaux partout en France, Take a Desk est aujourd’hui un acteur majeur des bureaux partagés sur le marché français.

En 2021, de nombreuses entreprises ont rejoint la plateforme, notamment AIA Life Designers, une agence d’architecture et d’ingénierie engagée pour un urbanisme favorable à la santé, qui compte aujourd’hui 650 collaborateurs et 14 agences implantées dans toute la France et à l’international. Egalement, le promoteur immobilier de référence dans l’Ouest et en Ile de France, REALITES, qui propose de l’immobilier de bureaux, vient de signer avec la start-up pour la commercialisation de plus de 2 000 M2 de bureaux répartis partout en France. Keller William et le groupe Pichet font également désormais confiance à la plateforme.

Après un premier financement en 2018 de 300 000 euros pour le développement de son innovation, et un 2ème tour de table de 1,3 millions d’euros en 2021, Take a Desk a enregistré une croissance +600% de son chiffre d’affaires entre 2018 et 2021 et triplé le nombre de ses effectifs. Aujourd’hui, Take a Desk a pour volonté de devenir rapidement une marque communautaire incontournable sur le marché de l’immobilier d’entreprise et une plateforme de marque reconnue sur l’ensemble du territoire national.

«Dans un an, nous envisageons d’être présent sur l’ensemble du territoire national, c’est-à-dire, d’avoir des hébergeurs dans toute la France, en visant dans un premier temps d’être présent dans les 50 plus grandes villes de France. Nous voulons devenir l’une des références dans la location de bureaux flexibles et préparer le déploiement sur les pays limitrophes.» conclut Theo Olivier.

Avec le lancement de sa deuxième version de sa plateforme, offrant notamment une interface utilisateur améliorée, Take a Desk accélère son développement et ambitionne le recrutement de 10 nouveaux collaborateurs, l’accélération de son déploiement en France et une croissance de 120% de son CA.

Next Finance 2 février
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique