IMG
Saison des résultats et IPC US

Les marchés devraient retrouver un peu plus de calme cette semaine, après les réunions de politique monétaire de la Fed, la BCE et la BoE durant les deux dernières semaines, qui ont toutes les trois adopté un discours d’accélération du resserrement monétaire.

Certains membres des banques centrales devraient à nouveau s’exprimer durant les prochaines séances et notamment Christine Lagarde ce lundi, après les commentaires d’un des membres de la BCE ce week-end sur la nécessité de stopper le programme de rachat d’actifs au plus vite et de monter les taux au T4 2022. Trois autres membres de la BCE s’exprimeront jeudi et un quatrième vendredi.

Dans ce contexte, les marchés obligataires seront sous surveillance accrue après une rapide accélération haussière observée sur les taux la semaine dernière.

Les contrats futures semblent vouloir rebondir ce matin, après la hausse constatée en Chine à la réouverture cette nuit. Les marchés chinois étaient fermés pendant une semaine pour le nouvel an.

La saison des résultats des entreprises devrait également être à nouveau suivie de près par les investisseurs, après les résultats des plus importantes sociétés technologiques américaines la semaine dernière.

Alors que Facebook ou Netflix ont payé immédiatement leurs résultats et perspectives décevantes, Alphabet et Amazon en ont profité pour progresser de façon importante la semaine dernière.

Cette semaine, nous serons attentifs aux résultats d’Alibaba lundi, BP, Nissan, Pfizer, Toyota ou encore BNP Paribas et Orpea mardi. Cette dernière sera suivie de près, après la récente chute du cours de l’action. Mercredi, nous regarderons Honda, Walt Disney, Amundi ou encore L’Oréal.

Jeudi sera la journée la plus importante en terme de résultats, avec AstraZeneca, Coca-Cola, Pepsi, Credit Suisse, Twitter, Credit Agricole, Pernod Ricard, Société Générale, Total Energies et Unibail Rodamco. Enfin, nous surveillerons TF1 vendredi.

Coté statistiques, le calendrier restera léger en début de semaine, avec seulement le PMI des services en Chine, publié en baisse et très proche du seuil des 50, suivi de la production industrielle en Allemagne ce lundi. Mardi, nous serons attentifs aux perspectives à court terme de l’agence internationale de l’énergie.

Les choses devraient se corser jeudi avec la publication des indices de prix à la consommation (IPC) aux USA, qui devraient une nouvelle fois montrer une accélération de l’inflation.

Une lecture plus haute qu’anticipée pourrait conduire à de nouvelles secousses sur le marché, car cela pourrait impliquer un resserrement encore plus rapide de la politique monétaire américaine, surtout après les NFP la semaine dernière, ressortis en forte accélération. Les traditionnelles inscriptions au chômage seront par ailleurs publiées le même jour.

Enfin vendredi, l’Allemagne publiera ses données IPC, mais les marchés seront surtout attentifs à la publication d’un rapport sur la politique monétaire de la Fed.

Le marché des cryptomonnaies devrait également retenir l’attention des investisseurs, après la poursuite du rebond constaté ce week-end. Le Bitcoin est maintenant revenu au-delà du niveau technique important à 39500/41500 dollars et un maintien au-delà, pourrait casser la dynamique et la tendance haussière pourrait reprendre, surtout si les indices mondiaux venaient à reprendre le chemin de la hausse également.

Enfin, l’attention des investisseurs sera également retenue par le conflit USA/Russie et les mouvements à la frontière ukrainienne, ainsi que par la pression entourant le Premier ministre Anglais.Saison des résultats et IPC US.

Les marchés devraient retrouver un peu plus de calme cette semaine, après les réunions de politique monétaire de la Fed, la BCE et la BoE durant les deux dernières semaines, qui ont toutes les trois adopté un discours d’accélération du resserrement monétaire.

Certains membres des banques centrales devraient à nouveau s’exprimer durant les prochaines séances et notamment Christine Lagarde ce lundi, après les commentaires d’un des membres de la BCE ce week-end sur la nécessité de stopper le programme de rachat d’actifs au plus vite et de monter les taux au T4 2022. Trois autres membres de la BCE s’exprimeront jeudi et un quatrième vendredi.

Dans ce contexte, les marchés obligataires seront sous surveillance accrue après une rapide accélération haussière observée sur les taux la semaine dernière.

Les contrats futures semblent vouloir rebondir ce matin, après la hausse constatée en Chine à la réouverture cette nuit. Les marchés chinois étaient fermés pendant une semaine pour le nouvel an.

La saison des résultats des entreprises devrait également être à nouveau suivie de près par les investisseurs, après les résultats des plus importantes sociétés technologiques américaines la semaine dernière.

Alors que Facebook ou Netflix ont payé immédiatement leurs résultats et perspectives décevantes, Alphabet et Amazon en ont profité pour progresser de façon importante la semaine dernière.

Cette semaine, nous serons attentifs aux résultats d’Alibaba lundi, BP, Nissan, Pfizer, Toyota ou encore BNP Paribas et Orpea mardi. Cette dernière sera suivie de près, après la récente chute du cours de l’action. Mercredi, nous regarderons Honda, Walt Disney, Amundi ou encore L’Oréal.

Jeudi sera la journée la plus importante en terme de résultats, avec AstraZeneca, Coca-Cola, Pepsi, Credit Suisse, Twitter, Credit Agricole, Pernod Ricard, Société Générale, Total Energies et Unibail Rodamco. Enfin, nous surveillerons TF1 vendredi.

Coté statistiques, le calendrier restera léger en début de semaine, avec seulement le PMI des services en Chine, publié en baisse et très proche du seuil des 50, suivi de la production industrielle en Allemagne ce lundi. Mardi, nous serons attentifs aux perspectives à court terme de l’agence internationale de l’énergie.

Les choses devraient se corser jeudi avec la publication des indices de prix à la consommation (IPC) aux USA, qui devraient une nouvelle fois montrer une accélération de l’inflation.

Une lecture plus haute qu’anticipée pourrait conduire à de nouvelles secousses sur le marché, car cela pourrait impliquer un resserrement encore plus rapide de la politique monétaire américaine, surtout après les NFP la semaine dernière, ressortis en forte accélération. Les traditionnelles inscriptions au chômage seront par ailleurs publiées le même jour.

Enfin vendredi, l’Allemagne publiera ses données IPC, mais les marchés seront surtout attentifs à la publication d’un rapport sur la politique monétaire de la Fed.

Le marché des cryptomonnaies devrait également retenir l’attention des investisseurs, après la poursuite du rebond constaté ce week-end. Le Bitcoin est maintenant revenu au-delà du niveau technique important à 39500/41500 dollars et un maintien au-delà, pourrait casser la dynamique et la tendance haussière pourrait reprendre, surtout si les indices mondiaux venaient à reprendre le chemin de la hausse également.

Enfin, l’attention des investisseurs sera également retenue par le conflit USA/Russie et les mouvements à la frontière ukrainienne, ainsi que par la pression entourant le Premier ministre Anglais.

Vincent Boy 7 février
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique