IMG
SPIE entre en négociation exclusive pour l'acquisition de Worksphere aux Pays-Bas

SPIE, leader européen indépendant des services multi-techniques dans les domaines de l’énergie et des communications, est entré en négociation exclusive avec Strukton pour l’acquisition de Worksphere, un spécialiste néerlandais des services au bâtiment intelligent et durable, disposant d’une expertise de premier plan dans les solutions numériques appliquées à l’efficacité énergétique.

Basé à Utrecht, Worksphere est un spécialiste du facility management technique et des services au bâtiment, qui utilise des méthodes et une expertise reposant sur la collecte et l’analyse de données afin de rendre les bâtiments plus intelligents et plus respectueux de l’environnement. A la convergence de la transformation numérique et de la transition énergétique, Worksphere opère sur tout le cycle de vie des investissements de ses clients, depuis la conception, l’installation, l’exploitation, jusqu’à la maintenance, et fournit ses services à une clientèle exigeante et diversifiée, dans les secteurs du tertiaire, de la santé, de la mobilité et de l’éducation. Avec 1 900 collaborateurs expérimentés et un chiffre d’affaires de 434 millions d’euros en 2020, Worksphere se classe parmi les 5 premiers acteurs du marché néerlandais des services multi-techniques et connaît une croissance très dynamique.

Avec l’acquisition de Worksphere, SPIE deviendra le premier acteur des services multi-techniques aux Pays-Bas, avec un chiffre d’affaires supérieur à 1,2 milliards d’euros[1]. Grâce à des compétences et un savoir-faire de premier plan, un portefeuille de services inégalé et une présence locale renforcée, SPIE deviendra le partenaire de choix pour plus de 2 500 clients à travers les Pays-Bas. Un positionnement et une visibilité de choix de la marque employeur permettront une attractivité accrue pour les talents techniques.

Cette acquisition génèrera une création de valeur significative, grâce à:

  • l’augmentation de la marge d’EBITA de Worksphere, actuellement légèrement supérieure à 4%;
  • des synergies annuelles identifiées d’au moins 9 millions d’euros, provenant des achats et de l’optimisation des coûts et des actifs et réalisables dans les 18 mois suivant la finalisation de l’opération,
    Combiné à l’amélioration de marge actuellement en cours chez SPIE Nederland, le nouveau périmètre de SPIE aux Pays-Bas attendra le niveau de marge d’EBITA moyen du Groupe sous 2 ans.

Le multiple de la transaction ressort à 7,4x l’EBITA 2021 en incluant le plein effet des synergies, et 10,9x hors synergies. La transaction se traduira par une forte relution sur le bénéfice net par action de SPIE (dans le haut de la fourchette à un chiffre) dès la première année. Le retour sur capitaux investis sera supérieur au coût du capital du Groupe cette même année, pour ensuite dépasser 11% (après impôts) l’année suivante, avec la pleine réalisation des synergies. L’acquisition sera financée par les ressources financières existantes du Groupe. Son impact sur le levier financier[2] du Groupe en 2022 sera limité et rapidement absorbé grâce à la forte génération de trésorerie de Worksphere.

Gauthier Louette, Président-directeur général de SPIE a déclaré: «L’acquisition de Worksphere constituera une avancée significative pour SPIE, établissant de nouveaux standards sur le marché néerlandais. Nous deviendrons le premier acteur des services multi-techniques aux Pays-Bas, pays où la performance du Groupe a historiquement été très satisfaisante. Cette acquisition s’inscrit parfaitement dans le cadre de notre ambition de construire le champion indépendant ’pure-player’ des services multi-techniques en Europe.»

Lieve Declercq, directrice générale de SPIE Nederland a commenté: «Je me réjouis à l’idée de nous associer à Worksphere pour créer le leader incontesté des services multi-techniques aux Pays-Bas. L’expertise de premier plan dont dispose Worksphere en matière de bâtiments plus respectueux de l’environnement sera un complément exceptionnel à notre offre de services et, ensemble, nous serons idéalement positionnés pour accélérer la transition énergétique et la transformation numérique chez nos clients. Je suis également convaincue que nous nous positionnerons comme l’employeur de choix, offrant des opportunités de carrière et de développement inégalées aux talents techniques.»

Evert Lemmen, directeur général de Worksphere a ajouté: «Cette coopération est une étape unique dans la réalisation de nos ambitions communes, renforcées par un changement d’échelle et des opportunités de coopération internationale. Les synergies entre SPIE et Worksphere sont immenses, tant en termes de marchés que de clients, mais aussi en termes de savoir-faire, de digitalisation et de technologie pour créer des bâtiments sains, énergétiquement neutres et circulaires. Cela créera de grandes opportunités pour nos clients communs, pour nos employés et pour l’ensemble de nos parties prenantes. C’est avec beaucoup de confiance et d’enthousiasme que j’envisage notre avenir.»

Sous réserve de la consultation des instances représentatives du personnel et de l’approbation des autorités européennes de la concurrence, SPIE prévoit de finaliser l’opération au premier trimestre 2022.

Next Finance 15 novembre
Notes

[1] pro forma 2020

[2] Dette nette à fin décembre / EBITDA pro forma, hors impact de la norme IFRS 16

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique