IMG
Plus importante décollecte mensuelle depuis mars 2020 pour les fonds à long terme en Europe

Morningstar a publié son dernier rapport European Asset Flows Commentary, analysant l’évolution des encours des fonds ouverts et des ETF domiciliés en Europe pour mai 2022.

Les principaux points à retenir sont les suivants:

  • Les fonds à long terme ont connu 15,8 milliards d’euros de sorties nettes, soit le pire résultat mensuel en termes de flux depuis mars 2020. Les fonds monétaires ont perdu 10,5 milliards d’euros.
  • Avec 16,5 milliards d’euros de sorties nettes, les fonds obligataires ont le plus souffert, suivis des fonds matières premières.
  • Les fonds d’actions ont réussi à rester en territoire positif avec 2,9 milliards d’euros de souscriptions nettes. Il en va de même pour les fonds d’allocation qui ont attiré 987 millions d’euros en mai.
  • Les fonds à long terme relevant de l’article 8 ont perdu 4,5 milliards d’euros, tandis que les produits relevant de l’article 9 ont attiré 8,5 milliards d’euros au cours du mois.
  • Les fonds d’obligations d’Etat USD ont enregistré la plus forte collecte nette parmi les catégories Morningstar, avec un gain de 6,5 milliards d’euros en mai. A l’opposé, les fonds obligataires RMB ont connu les rachats nets les plus importants (5 milliards d’euros).
  • BNP Paribas est arrivé en tête des gestionnaires d’actifs ayant les plus collectés, suivi de iShares et UBS.
  • D’un autre côté, Aviva, BlackRock et Lantern Structured Asset Management ont subi les plus gros rachats.
  • Le fonds Focused SICAV US Treasury Bond USD a été le produit qui a connu la meilleure collecte nette du mois (produits monétaires exclus) tandis que le fonds Aviva Investors Sterling Government Liquidity Fund a enregistré les sorties nettes les plus importantes.

Les actifs des fonds à long terme domiciliés en Europe ont diminué à 11 254 milliards d’euros à fin mai 2022, contre 11 469 milliards d’euros au 30 avril. Valerio Baselli Senior Editor au sein de l’équipe Recherche Editoriale, commente: «La flambée de l’inflation, ainsi que les craintes croissantes de récession et la grande incertitude entourant la guerre en Ukraine, font basculer le sentiment des investisseurs. Les fonds à long terme domiciliés en Europe ont perdu 15,8 milliards d’euros en mai, le pire résultat mensuel en termes de flux depuis mars 2020. Cela est dû principalement à de forts rachats de produits obligataires.

Dans le même temps, les investisseurs ont versé 2,9 milliards d’euros dans des fonds d’actions le mois dernier, un résultat modeste si on le compare à la moyenne des deux dernières années. Parmi les différentes catégories actions, ce sont les fonds actions internationales mixtes de grande capitalisation, les fonds sur la thématique de l’eau, les fonds du secteur écologie et les fonds actions à dividendes qui ont été les principaux bénéficiaires.»

Next Finance 24 juin
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique