IMG
Paris s'impose comme pôle majeur dans le domaine des sciences de la vie en Europe

D’après Savills, Conseil international en immobilier, les investissements en capital-risque dans le secteur des sciences de la vie en Europe ont crû de 24% par an ces cinq dernières années, atteignant 10 milliards d’euros en 2021, la recherche pharmaceutique et les biotechnologies attirant le plus de capitaux.

La France est l’un des pays européens connaissant une croissance importante du nombre d’entreprises en sciences de la vie. On y observe une hausse des financements en capital-risque dans des villes déjà reconnues dans ce secteur comme Paris, Toulouse et Lyon, avec 1,17 milliards d’euros investis en 2021, soit le niveau le plus élevé de tous les pays d’Europe continentale. Ces investissements ont un impact significatif sur l’immobilier spécialisé et Savills prévoit que chaque milliard d’euros de capital-risque investi génère une demande de 46 000 m2 de surfaces de bureaux ou de laboratoires dans les 12 à 18 mois suivants.

Paris en particulier accueille déjà de nombreuses entreprises internationales comptant parmi les leaders du secteur pharmaceutique. Cependant, l’offre immobilière de la capitale française reste très insuffisante en matière de laboratoires de pointe, les prévisions d’occupation suffisant à absorber toutes les surfaces prévues à court terme. La région parisienne comprend quatre grands clusters en matière de sciences de la vie: Paris-Saclay, Genopole, Biocitech et Cancer Campus. Savills prévoit que ces clusters attirent les locataires actuels et à venir des secteurs des sciences et technologies pour répondre à la croissance de leurs activités et accélérer leur travail en R&D, offrant ainsi des opportunités en matière de développement de nouveaux laboratoires multipreneurs.

George Coleman, Directeur Life Science au sein de l’équipe European Capital Markets de Savills, confirme que «la région parisienne constitue l’un des principaux pôles européens des sciences de la vie, accueille de grandes entreprises du secteur de la santé et offre des partenariats public-privé contribuant à la croissance de l’ensemble de son écosystème. On y observe un effet de cluster efficace combinant trois facteurs: des établissements d’enseignement et de recherche, des groupes et des investissements industriels et un appui des acteurs publics, ce qui explique que les entreprises des sciences de la vie souhaitent rejoindre ce trio gagnant.»

Georgia Ferris, Analyste European Research chez Savills, confirme «qu’en France, la création de valeur liée aux sciences et technologies devrait croître de 2,19% par an pendant les cinq prochaines années, offrant de belles perspectives en matière d’investissement dans ce secteur et suscitant une demande accrue en matière immobilière.»

Next Finance 20 septembre

Voir en ligne : Spotlight : Paris Life Science

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique