IMG
Nouvelle expansion du programme d'achat d'actifs de la BCE de près de 600 milliards d'euros

Alors que la BCE a révisé à la baisse ses prévisions de croissance (avec une contraction de -8,7% en 2020 et un rebond de 5,2% en 2021), Christine Lagarde a marqué une nouvelle étape dans le programme d’aide à l’économie.

Alors que la BCE a révisé à la baisse ses prévisions de croissance (avec une contraction de -8,7% en 2020 et un rebond de 5,2% en 2021), Christine Lagarde a marqué une nouvelle étape dans le programme d’aide à l’économie.

Elle a ainsi annoncé aujourd’hui une nouvelle expansion de son programme exceptionnel d’achat d’actifs – le "PEPP" – de près de 600 milliards d’euros et cela pour atteindre un total de 1 350 milliards d’euros. Ce programme sera maintenu au moins jusqu’en juin 2021 et la BCE réinvestira toute les tombées à échéance d’ici fin 2022.

Ces mesures étaient largement attendues car au rythme actuel la BCE aurait atteint les limites du programme actuel en septembre.

Christine Lagarde a néanmoins délivré plus que prévu et a ainsi démontré un fort engagement monétaire pour soutenir la liquidité des émetteurs. Le marché du crédit non-financier sera ainsi largement soutenu par ces mesures car ces achats seront en mesure d’absorber non seulement les émissions à venir mais le volume net d’émissions sera significativement négatif à -200 milliards d’euros en 2020.

Bien sûr la BCE ne règle pas tous les problèmes liés à cette récession exceptionnelle, mais elle donne ici du temps et un soutien significatif aux etats et aux entreprises. L’investisseur n’a qu’à bien se tenir s’il veut jouer contre la banque centrale dans les prochains mois!

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique