IMG
Nouvelle année, nouvelles opportunités d'entrée : Marchés privés 2024

Les marchés privés peuvent se prévaloir de nombreuses années de forte croissance, de nombreux investisseurs étant à la recherche de sources de revenus supplémentaires dans un contexte de faibles taux d’intérêt. À quoi les investisseurs institutionnels peuvent-ils s’attendre en 2024?

Les marchés privés peuvent se prévaloir de nombreuses années de forte croissance, de nombreux investisseurs étant à la recherche de sources de revenus supplémentaires dans un contexte de faibles taux d’intérêt. À quoi les investisseurs institutionnels peuvent-ils s’attendre en 2024? L’évolution de l’environnement des taux d’intérêt, la hausse des taux d’inflation et les crises géopolitiques ont entraîné une plus grande incertitude quant à l’évolution future de l’économie et au risque de récession. Toutefois, les périodes d’incertitude peuvent être l’occasion pour les investisseurs d’investir sur les marchés privés.

Des marchés privés à l’abri de l’inflation?

L’un des avantages de nombreux investissements sur les marchés privés est qu’ils offrent un certain degré de protection contre l’inflation. Dans le secteur du crédit privé, par exemple, de nombreuses transactions sont basées sur un taux d’intérêt variable où les paiements augmentent en fonction du taux d’intérêt de référence, ce que l’on appelle les "taux flottants", tandis que les coûts et les prix des projets d’infrastructure sont généralement liés à l’inflation. Cependant, ces investissements n’offrent pas de réelle protection contre l’inflation. Ils sont plus efficaces lorsque les taux d’inflation sont "normaux", c’est-à-dire entre 0 et 5%. Même si l’inflation se stabilise lentement, elle restera probablement supérieure aux valeurs cibles des banques centrales pendant un certain temps en raison de facteurs structurels. Les marchés privés peuvent être un bon instrument à cet égard.

Incertitude et illiquidité

Bien que les investissements sur les marchés privés puissent ne pas correspondre au profil de risque de tous les investisseurs en raison de leur nature plutôt illiquide, les marchés privés ont évolué pour devenir un marché mondial, largement diversifié et hétérogène, et devraient continuer à attirer de nouvelles allocations. Avec l’ajustement du marché et la réévaluation des actifs, les stratégies de marchés privés offrent la possibilité de participer aux tendances à long terme et de profiter des opportunités découlant des différences de valorisations. Compte tenu de l’impact des hausses de taux d’intérêt sur les valorisations et de la volatilité des marchés boursiers, de nombreux investisseurs réfléchiront au degré d’"illiquidité" qu’ils sont prêts à accepter pour réaliser la prime de rendement attendue. En outre, de plus en plus d’investisseurs institutionnels reconnaissent le rôle que les stratégies de marché privé peuvent jouer dans la résilience d’un portefeuille au cours de la période d’investissement grâce à une sélection active des actifs et à une structuration appropriée.

Nouvelle année, nouvelles opportunités d’entrée?

À l’horizon 2024, le secteur du crédit privé offre le plus grand potentiel avec un profil risque-rendement attractif. À l’instar des marchés publics du crédit, la hausse des taux d’intérêt a porté les rendements des investissements de crédit privé à un niveau dont les investisseurs ne pouvaient que rêver pendant de nombreuses années. Toutefois, la hausse des taux d’intérêt se traduit également par une pression accrue sur les entreprises et leurs structures de capital en raison de l’augmentation des coûts de financement. Les grandes banques devant restreindre leurs activités de prêt au cours de l’année à venir, des opportunités d’entrée à des conditions attrayantes peuvent se présenter pour les investisseurs sur les marchés privés.

Une autre opportunité découle de la forte demande actuelle d’investissements dans les infrastructures, dans le contexte de la transition énergétique. Les besoins de financement pour les nouvelles technologies vertes et les projets liés à l’hydrogène, par exemple, sont importantes. Alors que la marge de manœuvre financière des gouvernements risque de rester limitée, les capitaux privés peuvent être essentiels à la réalisation de la transition énergétique.

Compte tenu de la situation économique incertaine, de nombreux investisseurs restent attentistes. Toutefois, 2024 pourrait constituer une bonne fenêtre d’opportunité dans certains secteurs des marchés privés, en particulier sur le marché secondaire par la revente et l’achat de parts de fonds. L’évolution du paysage énergétique s’accompagne d’une forte demande d’investissements. Les investissements dans la transition énergétique verte peut-etre une des thématiques majeures, non seulement pour les trois à cinq prochaines années, mais aussi pour toute la décennie à venir.

Emmanuel Deblanc 29 janvier
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique