IMG
Mini tapering pour mini consensus

Réunion de la BCE: moins d’achats mensuels et en attente d’une décision sur le futur du PEPP. Mini tapering pour mini consensus, même si “the Lady is not tapering”, comme a mentionné MMe Lagarde.

La BCE a décidé de réduire ses achats mensuels d’obligations inclus dans le programme PEPP, sur la base de conditions monétaires très accommodantes sur les marchés et d’une économie en amélioration.

Si la BCE mentionne que ses achats seront moins élevés qu’en T2 et T3 (autour de EUR 80 milliards), elle n’a pas précisé leurs nouveaux montants, laissant planer un doute; les achats resteront ils supérieurs aux EUR 60 milliards qui prévalaient au premier trimestre, avant la décision intervenue en mars de les relever à EUR 80 milliards? Le consensus de marché table sur un rythme de EUR 70 milliards mais le doute peut s’insinuer en raison de la forte communication des «faucons» de la BCE en faveur d’un arrêt total du PEPP.

La pression va augmenter sur les futures réunions de la BCE et MME Lagarde a donné rendez-vous à la réunion de décembre prochain pour statuer précisément sur la poursuite ou l’arrêt du PEPP, prévu normalement pour mars 2022. Le marché s’attend à la fin du PEPP mais surtout au report des achats via le programme APP dont les montants passeraient de EUR 20 à 40 milliards au moins par moins; mais, si la pandémie est contenue et que la conjoncture poursuit son amélioration, il sera de plus en plus difficile de trouver un consensus au sein de la BCE en faveur des achats et le «tapering» pourrait également gagner la BCE après la Fed. L’avenir des injections de liquidités (TLTRO) devra aussi être décidé en décembre prochain, ce qui fait un ordre du jour extrêmement chargé.

La BCE se donne ainsi du temps, après les décisions de la Fed et aussi après la formation du nouveau gouvernement allemand et de sa future nouvelle politique budgétaire.

Patrtice Gautry 9 septembre
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique