IMG
MerciYanis lève un million d'euros pour aider les entreprises à préparer le retour au bureau de leurs collaborateurs grâce à la “Tech”.

MerciYanis est une start up toulousaine créée en 2019 qui utilise l’internet des objets (IoT) pour connecter les bâtiments et aider les directions de l’environnement de travail (DET) à mieux gérer leurs locaux pour répondre aux besoins de leurs collaborateurs.

MerciYanis, une startup au service de la gestion de l’environnement de travail

MerciYanis est une start up toulousaine créée en 2019 qui utilise l’internet des objets (IoT) pour connecter les bâtiments et aider les directions de l’environnement de travail (DET) à mieux gérer leurs locaux pour répondre aux besoins de leurs collaborateurs. Grâce à une plateforme intuitive reliée à des capteurs et des boutons connectés, la start up aide à réduire le nombre d’incidents pour délivrer une expérience collaborateur optimale. Jusqu’ici, l’équipe s’était concentrée sur la maintenance multi technique (sécurité des bâtiments, pannes d’appareil...) et sur le service aux occupants (remontée d’incidents), mais le Covid19 a révélé de nouveaux besoins.

La propreté, une priorité en période de pandémie

Il faut désormais assurer une sécurité et une hygiène accrue: les entreprises doivent effectuer un nettoyage plus poussé, plus fréquent pour rassurer les collaborateurs et répondre aux nouveaux enjeux sanitaires. En parallèle, les DET font aussi face aux conséquences de la pandémie sur l’organisation de la vie en entreprise, comme le télétravail et le flex office. C’est dans ce contexte que MerciYanis a mis au point un module de propreté à l’usage réel, c’est-à-dire ne nettoyer que les postes de travail réellement occupés dans la journée. Grâce à des capteurs IoT, la start up aide les DET à optimiser les coûts de leurs contrats de propreté et à utiliser les données pour gérer intelligemment leurs mètres carrés.

Un nouveau module stratégique développé grâce à une levée de fonds

La startup a profité d’une année bouleversée par la Covid19 pour gagner en maturité, et parvient à proposer une fonctionnalité intéressante d’un point-de-vue aussi bien opérationnel que stratégique. En effet, au-delà de la propreté à l’usage réel, la donnée récupérée par les objets connectés pourra être utilisée pour d’autres sujets. Par exemple, les entreprises pourront diminuer leur empreinte écologique en arrêtant de chauffer des espaces non utilisés. La levée de fonds a permis de développer cette nouvelle technologie et d’accélérer la croissance commerciale autour de ce projet, et vient notamment de signer avec GSF pour déployer ce module dans le siège social d’une grande entreprise du multimédia.

Next Finance 17 juin
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique