IMG
Mars 2021 : L'inflation sur la voie de la normalisation

La reprise mondiale prend forme, comme en témoigne le rebond prononcé des indices PMI ces derniers mois. Les niveaux des prix se normalisent. La reprise économique aux États-Unis donne le ton sur les marchés développés, et les chiffres de l’inflation se redressent depuis le second semestre 2020.

L’inflation globale a subi d’importantes distorsions au plus fort de la crise sanitaire, sous l’effet non seulement de l’effondrement de la demande (à cause des mesures de confinement), mais aussi de la chute sans précédent des cours pétroliers. La montée des incertitudes entourant les perspectives d’inflation a perturbé de nombreux économistes, et le débat s’est animé lorsque l’activité a commencé à se redresser. La progression de l’inflation a aussi tiré à la hausse les taux réels, entraînant une pentification progressive de la courbe des bons du Trésor américain.

Les flux en résumé

Les actifs risqués ont enregistré des performances solides en février: les actions et les obligations ont fait l’objet de collectes importantes. Toutefois, les craintes liées à la hausse de l’inflation et des rendements commencent à peser sur le sentiment du marché. Les investisseurs recherchent de plus en plus la protection des obligations indexées sur l’inflation, parallèlement à un repositionnement des allocations en faveur de secteurs «deep-value» comme la finance et l’énergie.

Focus sur les flux à destination des ETF: Les ETF ont collecté 18 milliards d’euros de capitaux en février 2021. Les ETF obligataires et actions ont respectivement engrangé 5,4 et 11,4 milliards d’euros.

  • Les ETF ESG ont poursuivi leur envolée sans précédent, avec un nouveau record de collectes à 12,6 milliards d’euros, soit 70% du total des flux investis en ETF en février.
  • Les ETF Smart Beta ont collecté 1,2 milliard d’euros, sur fond d’intérêt toujours soutenu des investisseurs pour les stratégies Value et Equal Weight.

Focus sur les classes d’actifs:

  • Les fonds et ETF obligataires ont recueilli 27,9 milliards d’euros de nouveaux actifs nets au total (22,6 milliards d’euros pour les fonds ouverts et 5,4 milliards d’euros pour les ETF). Le crédit a bénéficié d’importants flux durant le mois, mais le rythme s’est essoufflé dernièrement en raison des inquiétudes à l’égard des perspectives de l’inflation et des taux.
  • Les fonds et ETF actions ont quant à eux enregistré une collecte nette de 46,6 milliards d’euros (35,2 milliards d’euros pour les fonds et 11,4 milliards d’euros pour les ETF).

Gros plan du mois: Le «reflation trade» est à l’œuvre

Nous vous proposons une analyse des positionnements des portefeuilles sur les fonds et ETF ces derniers mois, en réaction au redressement des anticipations d’inflation.

-La collecte des ETF d’obligations indexées sur l’inflation est montée à 3,6 milliards d’euros sur les 6 derniers mois

Les obligations indexées sur l’inflation représentent le choix le plus classique adopté pour protéger un portefeuille contre l’impact de la hausse des prix. Les investisseurs (en Europe et dans le reste du monde) ont privilégié les fonds et ETF basés sur l’inflation américaine. Il faut cependant également noter un léger rebond des expositions à l’inflation européenne et mondiale.

-La finance, les technologies et l’énergie très prisées

Un changement évident des allocations s’opère depuis l’été 2020 en faveur des secteurs de l’énergie et de la finance, qui faisaient partie des plus pénalisés au plus fort de la crise. Ces deux secteurs continuent d’être considérés comme des sources d’exposition efficace au facteur Value. Les valeurs des technologies de l’information font toujours l’objet d’une demande soutenue, malgré la hausse des rendements.

-Facteurs du marché actions: positionnement long sur le facteur Value et court sur les styles d’investissement ayant des caractéristiques proches de celles des obligations, notamment Qualité et Faible volatilité.

Les styles d’investissement dont les caractéristiques sont proches de celles des obligations, notamment Qualité et Faible volatilité, sont généralement délaissés lorsque les rendements obligataires sont en hausse. Ces expositions ont subi d’importantes sorties de capitaux depuis début 2021. Les flux ont été orientés vers les expositions Value au fil de la rotation du marché en faveur des valeurs cycliques. La collecte des ETF axés sur le style Value s’accélère dans les véhicules d’actions européennes et américaines, et ce dans toutes les régions.

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique