IMG
Les minutes de la Fed, le UK et la saison des résultats au menu de la semaine

Les investisseurs auront beaucoup de données et événements à surveiller cette semaine à commencer par Evergrande ce lundi, qui pourrait une nouvelle fois faire défaut sur le paiement des intérêts de sa dette. Le groupe immobilier chinois a déjà manqué deux paiements de coupon le mois dernier et la cotation a été suspendue la semaine dernière...

Les investisseurs auront beaucoup de données et événements à surveiller cette semaine à commencer par Evergrande ce lundi, qui pourrait une nouvelle fois faire défaut sur le paiement des intérêts de sa dette. Le groupe immobilier chinois a déjà manqué deux paiements de coupon le mois dernier et la cotation a été suspendue la semaine dernière dans l’attente d’une annonce concernant la cession d’une de ces activités pour environ 5 milliards de dollars.

Durant la semaine, les marchés seront attentifs à de nombreuses statistiques comme l’indice Zew en Allemagne ce mardi mais surtout le salaire moyen au Royaume-Uni alors que celui-ci continue de progresser et participe à la hausse de l’inflation. Le PIB sera également publié ce mercredi.

Le Royaume-Uni et notamment la BoE seront également sous surveillance après les différents messages précisant qu’une hausse de taux pourrait intervenir très rapidement pour combattre les craintes de voir l’inflation accélérer dangereusement.

Bien que la prochaine réunion de politique monétaire soit prévue le 4 novembre, nous resterons attentifs aux commentaires des membres du MPC afin d’anticiper les prochaines décisions de politique monétaire.

L’autre rendez-vous de la semaine sera le début de la saison des résultats pour le troisième trimestre, traditionnellement entamée par les grandes banques américaines. Ainsi, nous surveillerons Blackrock et JPMorgan mercredi, Citigroup et Bank of America jeudi et enfin Goldman Sachs vendredi.

Par ailleurs jeudi, les investisseurs suivront les minutes de la Fed, qui pourrait confirmer un début de réduction des achats d’actifs au cours des prochains mois, voire suite à la prochaine réunion de politique monétaire le 3 novembre.

Le président de la réserve fédérale continue de gagner du temps malgré la hausse de l’inflation mais celui-ci pourrait à nouveau décaler la baisse des rachats d’actifs en prétextant une faiblesse du marché de l’emploi. Certes, le taux de chômage a baissé mais les créations d’emplois non-agricoles ont déçues lors de la dernière publication vendredi dernier.

Vincent Boy 12 octobre
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique