IMG
Les investisseurs déploient de nouveaux outils pour influer sur les comportements ESG

Les entreprises devront faire face à une pression croissante pour améliorer leurs comportements environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Quant aux investisseurs, ils déploieront de nouveaux outils pour peser sur les décisions des entreprises en la matière, affirme NN Investment Partners (NN IP) dans son dernier rapport sur l’investissement responsable.

Jusqu’à récemment, les investisseurs avaient une marge de manœuvre limitée pour favoriser les politiques ESG via leur vote. Cette situation est aujourd’hui appelée à évoluer dans la mesure où les entreprises permettront aux investisseurs de voter plus largement sur leurs politiques de développement durable lors des assemblées générales annuelles (AGA). Entre autres, les entreprises inscriront désormais à l’ordre du jour des AGA un vote consultatif sur le climat («say on climate») etsur la diversité («say on diversity»), en plus de celui sur les salaires («say on pay») déjà existant. Selon le rapport, les investisseurs auront également davantage de moyens pour influencer les politiques liées aux objectifs non financiers par le biais de l’engagement.

Le rapport sur l’investissement durable de NN IP met également en évidence quatre autres tendances en matière de développement durable qui connaîtront une accélération à partir de 2021, et au-delà:

  • Les investisseurs reconnaîtront progressivement la nécessité de se mobiliser pour le climat – Les images satellite montrent une chute exponentielle des émissions de CO2 dans la première phase de la pandémie de Covid-19. Cela a mis en lumière les effets positifs d’une diminution des voyages (aériens) et ce qui peut être accompli si des mesures concrètes sont prises. La conférence des Nations unies sur le changement climatique de 2021 renforcera encore le sentiment d’urgence pour lutter contre les problèmes climatiques
  • Un intérêt croissant sera accordé à l’impact positif des financements – Les investisseurs demanderont davantage de transparence en matière d’impact des investissements. Les gestionnaires d’actifs devront par conséquent enrichir leurs rapports et aligner leurs processus de traitement des données sur les besoins des clients
  • La collaboration intersectorielle va également s’intensifier – Les gestionnaires d’actifs seront davantage engagés dans les coalitions intersectorielles pour favoriser le changement par l’engagement et le dialogue. En s’alliant aux organisations sociales et gouvernementales, les investisseurs auront plus d’impact sur les sujets concrets qui figurent parmi les priorités des clients
  • Les régulations contribueront également à remodeler le secteur – Cette tendance se concentrera dans un premier temps sur l’Europe grâce au règlement européen «Disclosure» et à la taxonomie de l’UE, mais elle touchera également les entreprises d’autres pays, à mesure que les investisseurs européens exigent davantage de données de leurs participations à travers le monde. Il sera ainsi plus facile pour les clients de comparer les produits et de mieux comprendre comment leur argent est utilisé et à quelles fins.

Adrie Heinsbroek, Chief Sustainability Officer de NN Investment Partners, déclare: «Deux facteurs contribuent à l’évolution de l’investissement durable. Le premier est la pandémie de Covid-19 et le second est le nouveau cadre réglementaire de l’UE en matière de financement durable. Celui-ci entraînera des modifications dans le secteur de l’investissement et des mouvements de capitaux en 2021 et au-delà».

A la fin 2020, NN IP avait étendu l’intégration de ses stricts critères ESG à 74% de ses actifs sous gestion, contre 68% en 2019. La société vise à intégrer les critères ESG à 80% de ses actifs sous gestion d’ici 2023. Elle est signataire des Principes pour l’investissement responsable (PRI), dont elle a reçu la note maximale de A+ en 2020.

Dans le cadre de son programme d’engagement positif, NN IP a eu 1 269 échanges avec 669 entreprises et 17 organismes souverains en 2020. Le nombre total d’échanges était nettement plus élevé que les années précédentes (à savoir une augmentation de 91% par rapport à 2019) et reflète ainsi les efforts accrus menés par NN IP et les progrès réalisés en termes d’efficacité. Le gérant d’actifs a également voté sur 35 015 propositions lors de 3 053 assemblées générales dans 60 pays, contre 31 775 propositions lors de 2 752 assemblées en 2019. NN IP est classée parmi les 10 entreprises les plus performantes en matière de vote pour l’action climatique et sociale par ShareAction[1].

Adrie Heinsbroek ajoute: «Pour maximiser notre influence en tant que gestionnaire d’actifs, nous devons continuellement regarder vers l’avenir. Nous avons identifié plusieurs domaines prioritaires sur lesquels engager nos participations en 2021 et au-delà. Parmi ceux-ci: le travail décent, les inégalités sociales mises en évidence par la pandémie de Covid-19 et notre engagement continu aux côtés des institutions souveraines pour mieux évaluer les risques et les opportunités».

En outre, le rapport 2020 sur l’investissement responsable réalisé par NN IP examine de façon détaillée un large éventail de sujets, notamment les conséquences de la nouvelle réglementation européenne en matière de développement durable pour tous les acteurs du marché financier, mais aussi la manière dont NN IP gère la crise climatique et comment la pandémie de Covid-19 va façonner l’investissement durable dans les prochaines années.

Next Finance 11 mars

Voir en ligne : Responsible Investing Report 2020

Notes

[1] Source: ShareAction. NN IP était classée sixième sur 60 entreprises en 2020

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique