IMG
Les gestionnaires d'actifs et les engagements en faveur de l'objectif Net Zéro

Alors que les entreprises continuent de s’engager à soutenir l’objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050, l’action des gestionnaires d’actifs est scrutée de près. Une nouvelle analyse de Morningstar montre qu’il existe de grandes variations dans les niveaux d’engagement des sociétés de gestion...

Alors que les entreprises continuent de s’engager à soutenir l’objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050, l’action des gestionnaires d’actifs est scrutée de près. Une nouvelle analyse de Morningstar montre qu’il existe de grandes variations dans les niveaux d’engagement des sociétés de gestion en termes des montants des actifs destinés à l’alignement net zéro et aux objectifs intermédiaires de réduction des émissions.

Hortense Bioy, directrice de la recherche mondiale sur le développement durable de Morningstar, publie une analyse des engagements net zéro de plus de 40 gestionnaires d’actifs et des défis auxquels ils sont confrontés pour fixer des objectifs intermédiaires, sur la base du dernier rapport de l’initiative Net Zero Asset Managers (NZAMI)[1]. Hortense Bioy compare également les approches adoptées par les trois plus grands gestionnaires d’actifs, BlackRock, Vanguard et State Street.

Les principales conclusions du rapport:

  • Les actifs engagés par les 43 gestionnaires figurant dans le deuxième rapport de l’initiative Net Zero Asset Managers varient de 4% à 100%. Seuls neuf d’entre eux ont engagé 100% de leurs actifs sous gestion et 15 ont engagé moins de 50%.
  • BlackRock, Vanguard et State Street ont pris respectivement des engagements à hauteur de 77%, 4% et 14% de leurs actifs sous gestion. L’engagement de 4% de Vanguard est entièrement constitué d’actifs sub-advised, ce qui signifie que la société a effectivement engagé 0% de ses actifs gérés en interne.
  • Il serait bénéfique pour les investisseurs que les approches pour la fixation des objectifs soient normalisées. Actuellement, le large éventail en termes d’approches rend difficile les comparaisons directes entre les gestionnaires d’actifs, ce qui soulève des questions quant à la fiabilité des engagements et des objectifs de décarbonisation.
  • Moins d’un cinquième des entreprises ont fixé des objectifs de réduction absolue des émissions, qui sont plus difficiles à atteindre que les objectifs d’intensité de carbone. Environ un tiers des gestionnaires n’ont pas fixé d’objectifs en matière d’émissions, mais ont déclaré vouloir investir une partie de leurs actifs dans des émetteurs ayant des objectifs scientifiques.
  • Dix gestionnaires d’actifs n’ont pas de politique à l’échelle de l’entreprise concernant les investissements dans le charbon et les autres combustibles fossiles, parmi lesquels Invesco, Lazard, MFS, State Street, Vanguard.

Hortense Bioy, directrice de la recherche mondiale sur le développement durable de Morningstar commente: «Un large éventail d’approches pour fixer des objectifs nets zéro a donné lieu à ce qui semble être des niveaux d’engagement variables selon les gestionnaires, entraînant une certaine confusion chez les investisseurs. Néanmoins, malgré les défis et le fait que certains engagements semblent insuffisamment élevés, les résultats sont encourageants. L’initiative Net Zero Asset Managers, créée il y a seulement 18 mois, a déjà attiré quelque 61 000 milliards de dollars d’actifs sous gestion. Plus de 80 des 273 signataires ont déjà annoncé des objectifs intermédiaires. Nous espérons voir un engagement global plus important de la part de la prochaine vague de gestionnaires qui publieront leurs objectifs au moment de la COP27, en novembre. En fin de compte, les investisseurs axés sur le climat voudront s’associer aux gestionnaires les plus engagés.»

Next Finance 8 juillet

Voir en ligne : Net Zero Asset Managers Initiative

Notes

[1] A propos de la Net Zero Asset Managers Initiative

La Net Zero Asset Managers Initiative, ou NZAMI, est un groupe international de gestionnaires d’actifs qui s’est engagé à soutenir l’objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050 ou plus tôt, conformément aux efforts mondiaux visant à limiter le réchauffement climatique à 1,5°C. À ce jour, l’initiative compte 273 signataires, représentant plus de 61 000 milliards de dollars d’actifs sous gestion. Dans les 12 mois suivant la signature de l’initiative, les gestionnaires d’actifs sont tenus de divulguer la part de leurs actifs sous gestion qui seront gérés conformément au principe du "zéro net" et d’annoncer des objectifs de réduction des émissions sur la part des actifs sous gestion qui seront alignés sur le principe du "zéro net" en 2030. Dans le cadre de cet engagement, les gestionnaires d’actifs qui s’alignent sur le principe du "zéro net" doivent également donner la priorité à la réduction des émissions de l’économie réelle, prendre en compte les émissions de Scope 3, augmenter les investissements dans les solutions climatiques et créer des produits d’investissement conformes au principe du "zéro net".

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique