IMG
Les fonds obligataires européens à court terme sont de plus en plus durables

A fin 2021, plus d’un tiers des fonds obligataires européens à court terme («short-term bond funds - STBF») sont classés Article 8 du règlement européen «Sustainable Finance Disclosure – SFDR») sur la base de l’échantillon Fitch Ratings couvrant plus de 80% des actifs sous gestion.

D’après une note de recherche publiée par Fitch rating, ces fonds prennent de plus en plus en compte les critères ESG dans leur politique de gestion

A fin 2021, plus d’un tiers des fonds obligataires européens à court terme («short-term bond funds - STBF») sont classés Article 8 du règlement européen «Sustainable Finance Disclosure – SFDR») sur la base de l’échantillon Fitch Ratings couvrant plus de 80% des actifs sous gestion.

Ces fonds classés Article 8 prennent en compte des considérations environnementales ou sociales dans leur politique de gestion. Cependant, ceux classés article 6, considérant les risques de durabilité comme non pertinents, constituaient le groupe le plus important parmi les STBFs européens (47%).

Fitch définit les STBFs, comme des fonds obligataires avec une duration cible comprise entre 1 et à 3 ans.

En ce qui concerne, les STBFs Article 8, Fitch observe différentes approches environnementales ou sociales au sein de l’échantillon. Ces fonds étaient partagés à parts égales entre ceux considérant le risque de durabilité dans leurs décisions d’investissement et ceux ciblant explicitement des expositions aux entreprises affichant les meilleures pratiques en matière de développement durable

Cela met en évidence que, même au sein d’une classification réglementaire unique, les approches de durabilité peuvent être significativement différente. Fitch note neuf fonds de cet échantillon et un seul d’entre eux est classé article 8 SFDR.

Les STBF notés par Fitch affichent un niveau plus élevé de qualité de crédit par rapport à la moyenne de l’industrie, y compris lorsque cette qualité est plus faible que celle des fonds du marché monétaire («Money Market Fund – MMF»). Les mieux notés des STBFs disposent d’une note minimale de catégorie «BBB» contre des notes minimales de catégorie «A» ou «F1» pour les fonds monétaires.

A surveiller

  • Disponibilité des données: la demande pour les évaluations des impacts environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) devrait augmenter à mesure que le SFDR devient de plus en plus référencé par les investisseurs. Même s’il y a eu un rapide progrès dans la disponibilité de ces données pour le marché des actions et des actifs à long terme, cela est plus complexe en ce qui concerne les papiers commerciaux.
  • Croissance de l’actif sous gestion et sensibilité aux taux d’intérêt: les taux faibles ou négatifs, combinés à une hausse de l’inflation, ont conduit les investisseurs traditionnels des fonds monétaires à se positionner sur les STBFs dans le cadre des stratégies de segmentation de liquidités, accompagnant la croissance des encours de STBFs. L’augmentation des taux d’intérêt dans de nombreux pays développés entraînent une augmentation des rendements des fonds monétaires et pourraient inverser les allocations des investisseurs aux STBFs.
Next Finance 16 février
Partager


Commentaire

Dans la même rubrique