IMG
Le président de Standard & Poor's va démissionner !

Quelques jours après la décision sans précédent d’abaisser la note des USA, l’agence de notation serait sur le point de perdre son président Deven Sharma…

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Selon le Financial Times et le Wall Street Journal, Deven Sharma, président de l’agence Standard & Poor’s depuis 2007 va démissionner. Il travaillera à une revue stratégique de portefeuille pour le groupe McGraw-Hill, principal actionnaire de S&P en tant que conseiller jusqu’à la fin de l’année. Douglas Peterson, actuellement directeur opérationnel de Citibank, remplacera Deven Sharma le 12 septembre. “S&P continuera de produire des notations qui seront comparables, prospectives et transparentes", a déclaré McGraw-Hill dans un communiqué.

La décision de Standard & Poor’s, le 5 août, de retirer aux Etats-Unis leur note maximale AAA a créer une véritable panique sur les marchés, et a fait plonger les indices actions des principales places boursières mondiales. Cette initiative, qui n’a été suivie ni par Fitch, ni par Moody’s, a été critiquée par le Trésor américain. L’administration Obama a fait état d’approximation à propos de la méthodologie employée par S&P qui aurait effectuée une erreur de 2 000 milliards de dollars dans ses calculs.

Par ailleurs, l’agence est dorénavant confrontée au département de la Justice qui a ouvert une enquête sur la façon dont Standard & Poor’s a assigné des notes élevées à des titres subprimes avant la débâcle financière de 2008.

Néanmoins, certaines personnes proches du dossier, continuent d’affirmer que le départ de Sharma était en cours bien avant que Standard & Poor’s ne déclasse la notation des Etats-Unis, le 5 août dernier.

Next Finance Août 2011

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Lire aussi
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique