IMG
Le point sur les dividendes en 2021

Après avoir connu le pire environnement de dividendes depuis la Seconde Guerre mondiale, les dividendes augmentent dans beaucoup de pays et de secteurs différents, signe de la confiance retrouvée des entreprises alors que l’économie mondiale rouvre dans un contexte de demande refoulée et d’expansion budgétaire. L’analyse de Stuart Rhodes, gérant du fonds M&G (Lux) Global Dividend Fund...

Après avoir connu le pire environnement de dividendes depuis la Seconde Guerre mondiale, les dividendes augmentent dans beaucoup de pays et de secteurs différents, signe de la confiance retrouvée des entreprises alors que l’économie mondiale rouvre dans un contexte de demande refoulée et d’expansion budgétaire.

Où et qui?

Les secteurs défensifs tels que les soins de santé et les biens de consommation continuent de fournir une source de dividendes fiable pouvant croître chaque année presque indépendamment du cycle économique. La technologie, un secteur peu réputé pour ses dividendes, est un autre contributeur important, avec en tête les leaders de l’industrie Microsoft et Apple.

Des facteurs d’influence

Les entreprises dont la politique de dividendes est progressive appliquent généralement une forte discipline en matière de capital afin d’offrir des dividendes en hausse constante tout au long du cycle économique. A contrario, les sociétés dont la politique de dividendes est dictée par les ratios de distribution peuvent voir les dividendes fluctuer d’une année sur l’autre.

Fonds dividendes: quelle stratégie?

De nombreuses stratégies axées sur les dividendes se concentrent sur les actions à haut rendement. Cependant, cette approche a ses inconvénients. Un rendement élevé n’est pas automatiquement un signal de valeur. Il est souvent le signe d’une société en difficulté comme l’a illustré le repli du marché en mars de l’année dernière. Une autre approche consiste à se concentrer sur la croissance des dividendes. On est alors dans l’idée que des dividendes plus élevés entraîneront une hausse du cours des actions au fil du temps. Cela se traduira par un rendement total intéressant.

Force est de constater que les stratégies axées sur les dividendes ont eu tendance à être délaissées ces dernières années en raison de la prédominance des actions issues de la «nouvelle économie», dont beaucoup ne versent tout simplement pas de dividendes. Cependant, il ne faut pas oublier que le revenu reste une composante importante du rendement total des actions sur la durée.

Stuart Rhodes 21 juillet
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique