IMG
Le placement en crowdfunding immobilier se democratise un peu plus !

Se constituer un patrimoine via des placements financiers à hauts rendements était un privilège jusqu’ici réservé à une élite pouvant faire appel à des professionnels de la gestion de patrimoine et autres Banques privées. La situation tend désormais à évoluer avec l’émergence du crowdfunding, et plus particulièrement du crowdfunding Immobilier...

Se constituer un patrimoine via des placements financiers à hauts rendements était un privilège jusqu’ici réservé à une élite pouvant faire appel à des professionnels de la gestion de patrimoine et autres Banques privées. La situation tend désormais à évoluer avec l’émergence du crowdfunding, et plus particulièrement du crowdfunding Immobilier, qui met cette opportunité à la portée de tout un chacun.

Avec 408,1 millions d’euros collectés sur les six premiers mois de l’année 2021 et la barre du Milliard d’euros qui devrait être franchie d’ici la fin d’année, le crowdfunding immobilier confirme son statut de «nouvelle attraction» parmi les produits financiers. Offrant des rendements de 8% à 15% brut annuels et l’opportunité de financer l’économie réelle, cette forme de financement participatif gagne en notoriété auprès des professionnels de l’investissement, mais surtout du grand public, au fil des jours.

Il est toutefois nécessaire de constater qu’en 2020, seules 52 832 personnes ont pu participer aux 1638 projets financés, ce qui reste peu par rapport aux 77% de français disposant d’une épargne sur cette même année (318 milliards d’euros selon L’INSEE) par exemple. Ainsi, rendre accessible au plus grand nombre la constitution d’un patrimoine est une problématique qui demeure entière et des facteurs tels que le ticket minimum de 1000 € exigé par les plateformes participent à freiner ce mouvement.

Nombre sont les ménages qui ne disposent pas de 1000 € à investir et c’est fort de ce constat que des acteurs émergents du secteur, à l’image de My Capital Immo, plateforme bordelaise avec plus de 30 projets financés et près de 14 millions d’euros collectés à son actif, proposent dorénavant d’investir à partir de 100 €. Une mesure forte qui vise à faire sauter cette barrière à l’entrée que rencontrent des milliers de ménages français et constitue un pas de plus vers une véritable démocratisation du crowdfunding immobilier dans l’Hexagone.

Next Finance 17 novembre
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique