IMG
Le leader européen du paiement entre entreprises Libeo rachète TrackPay pour permettre à ses clients de mieux suivre leurs encaissements

Après avoir levé 26M€ ces deux dernières années, la fintech française Libeo annonce l’acquisition de la startup TrackPay, spécialiste du suivi d’encaissements pour les TPE-PME.

Alors que les confinements n’ont fait que renforcer toutes les problématiques de la gestion des paiements des entreprises, Libeo ajoute un avantage compétitif sur sa feuille de route technologique grâce à cette première opération de croissance externe. Ses clients bénéficient désormais d’une solution complète de règlement et d’encaissement de leurs factures.

TrackPay: la promesse d’un meilleur suivi des encaissements liés aux factures clients

Initialement spécialisée dans la gestion et le paiement de factures fournisseurs, Libeo ajoute une nouvelle corde à son arc avec le rachat de TrackPay. Cela lui permet d’offrir à son réseau de 70 000 entreprises une solution pour suivre le paiement de leurs factures clients.

La startup TrackPay, née en 2020 au sein du startup studio Pareto, a développé un outil Software-as-a-service (SaaS) qui automatise l’envoi, la relance et le suivi des factures des TPE-PME, réduisant ainsi le délai de paiement de leurs clients. Dans un contexte où 30% des factures entre entreprises sont payées avec un retard de dix jours en moyenne en Europe, TrackPay a vu son utilisation exploser ces derniers mois. La solution est utilisable par API (Application Programming Interface) avec la plupart des logiciels de facturation du marché (Sellsy, QuickBooks). Pour rappel, avant la crise sanitaire, les retards de paiement ou impayés étaient la cause de 25% des faillites d’entreprises en France.

Matthieu Stefani, cofondateur de TrackPay et du podcast “Génération Do It Yourself”, explique: “Nous avons créé TrackPay afin de résoudre l’un des plus gros problèmes des entreprises françaises: le délai de paiement de leurs clients. En nous associant avec Pierre Jeannel et le startup studio Pareto, nous avons rapidement développé des technologies efficaces, qui ont permis à nos utilisateurs de gagner près de 8 jours de travail par mois, habituellement dédiés à la relance pénible et chronophage de leurs factures.”

Pierre Jeannel, CEO et cofondateur de Trackpay et Pierre Dutaret, CEO et cofondateur de Libeo, précisent: “Associé à notre technologie de paiement sans IBAN, TrackPay offre aux clients de Libeo un service de “Request-to-pay” (Demande de paiement) extrêmement puissant: de la même manière que les particuliers s’envoient des demandes de paiement depuis Lydia ou Revolut, les entreprises peuvent se faire payer instantanément et sans effort avec Libeo”.

Un rapprochement judicieux au service des dirigeants et directions financières des entreprises

Pour Libeo, l’acquisition de TrackPay s’inscrit dans une volonté affichée de servir sa stratégie d’hypercroissance en se basant sur la viralité de sa solution. Grâce à cette nouvelle brique, la société touche non plus seulement les comptes fournisseurs mais aussi les comptes clients des TPE-PME.

Pierre Dutaret précise: “Une entreprise qui se fait payer aujourd’hui sur TrackPay est une entreprise qui, demain, utilisera Libeo pour ses paiements sortants”.

Pour les mois à venir, TrackPay continuera d’exister distinctement avant de s’intégrer complètement dans la solution Libeo. L’un de ses fondateurs, Pierre Jeannel, rejoint les équipes de Libeo basées à Paris. Est-ce que cela change quelque chose pour les clients de TrackPay? Ils conserveront les mêmes interlocuteurs et bénéficieront de la même qualité de services. Ils auront néanmoins accès très vite à davantage de fonctionnalités et apprécieront l’ergonomie de la plateforme Libeo.

Next Finance 6 juillet
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique