IMG
Le Fonds LDN de Mirova dépasse 200 millions de dollars d'engagements pour son closing final

Précurseur, le fonds LDN investit dans des entreprises impliquées dans l’utilisation durable des terres – agroforesterie, agriculture régénérative et durable, foresterie durable sur des terres dégradées.

Mirova, l’affilié de Natixis Investment Managers dédié à l’investissement durable, annonce aujourd’hui le closing final du Fonds Land Degradation Neutrality[1] («Fonds LDN»), un fonds d’investissement à impact qui investit dans des projets d’utilisation durable et de restauration des terres, générateurs de bénéfices dans les pays en développement. Les engagements finaux du Fonds s’élèvent maintenant à plus de 208 millions de dollars.

Le Fonds LDN, promu par la Convention des Nations Unies pour la Lutte contre la Désertification, et géré de manière indépendante par Mirova, a été lancé en 2017, dans le cadre des engagements du One Planet Summit[2] visant à mobiliser des capitaux publics et privés afin de financer à long terme des projets terrestres répondant à des normes environnementales et sociales strictes. Le fonds investit dans des entreprises impliquées dans l’utilisation durable des terres – agroforesterie, agriculture régénérative et durable, foresterie durable sur des terres dégradées, etc. – et vise à améliorer leur durabilité et leur efficacité. La valeur est créée par l’amélioration de la productivité et de la qualité ainsi que l’accès aux marchés au sein de chaînes d’approvisionnement durables. Les impacts positifs ciblés comprennent l’atténuation et l’adaptation climatique, la protection de la biodiversité, le développement rural et l’égalité des sexes.

Gautier Quéru, Directeur du Fonds LDN chez Mirova, déclare: «Il existe de nombreuses solutions pour préserver et améliorer le capital naturel. La clôture finale du Fonds LDN nous permet, avec le soutien de nos investisseurs, de soutenir les entrepreneurs talentueux grâce à des investissements à impact dédiés, apportant un financement à long terme indispensable et diffusant les meilleures pratiques.»

Philippe Zaouati, Directeur général de Mirova, commente: «Le montant levé pour un premier fonds de ce type, unique au monde, démontre l’appétit des investisseurs pour les solutions à impact. Le financement mixte contribue à sécuriser les investisseurs privés grâce à la participation de grands investisseurs publics. C’est un instrument puissant pour générer des fonds dans de nouvelles classes d’actifs telles que la biodiversité et le climat.»

En tant que gestionnaire d’actifs orienté vers les objectifs et l’impact, Mirova a identifié très tôt le potentiel d’investir dans des solutions basées sur la nature. Depuis plus de huit ans, nos équipes travaillent à la création de stratégies de financement et de mise à l’échelle de projets économiquement viables ayant un impact positif sur le capital naturel et sur les communautés.

Le fonds est structuré comme un véhicule de financement mixte, mêlant capital commercial et concessionnel. En plus des investisseurs publics initiaux, la Banque européenne d’investissement et l’Agence Française de Développement, le fonds est soutenu par le gouvernement britannique et, plus récemment, par le gouvernement canadien. Ce soutien public a aidé Mirova à convaincre les investisseurs privés d’allouer plus de capital à l’utilisation durable des terres, représentant plus de 60% de l’engagement total du fonds.

Le Fonds LDN s’est déjà engagé à investir dans huit pays dans des domaines allant de la production durable de café à la restauration de zones déboisées en Amérique latine, en passant par des projets de foresterie durable et de production de noix en Afrique et en Asie.

Le premier rapport d’impact vient d’être publié, démontrant un impact tangible sur le terrain généré par des entrepreneurs innovants et prometteurs.

Le Fonds LDN recherche activement de nouvelles opportunités d’investissement qui apportent des impacts à la fois mesurables et quantifiables sur la réhabilitation des terres et la restauration des écosystèmes naturels ainsi que l’établissement des modèles d’affaires durables ayant des avantages de développement pour les communautés et un rendement commercial pour les investisseurs.

Le fonds représente l’un des trois piliers d’investissement de la plateforme de capital naturel de Mirova, qui, en plus du pilier «utilisation durable des terres», compte le pilier «économie bleue» et le pilier «carbone et environnement».

Next Finance 5 juillet
Notes

[1] Neutralité en termes de dégradation des terres

[2] Sommet une Planète

Partager


Commentaire

Dans la même rubrique