IMG
Le Fonds Économie Circulaire de Blackrock lève plus de 900 millions de dollars dès sa première année de lancement

Lancé en octobre 2019 en partenariat avec la Fondation Ellen MacArthur, le Fonds investit dans les entreprises dont le domaine d’activité est en lien avec les thèmes environnementaux tels que la lutte contre le changement climatique, le déclin de la biodiversité et la pollution plastique.

Le BlackRock Circular Economy Fund («le Fonds») a levé plus de 900 millions de dollars[1] avant son premier anniversaire. Lancé en octobre 2019 en partenariat avec la Fondation Ellen MacArthur, leader international dans le domaine de l’économie circulaire, le Fonds investit dans les entreprises dont le domaine d’activité est en lien avec les thèmes environnementaux tels que la lutte contre le changement climatique, le déclin de la biodiversité et la pollution plastique.

Les entreprises dans lesquelles le Fonds investit ont le potentiel de générer une surperformance du fait de leur exposition à la thématique de l’économie circulaire - une approche de développement économique bénéficiant à l’ensemble des parties prenantes et à la protection de l’environnement. Contrairement à l’économie linéaire, dont les produits sont souvent conçus pour être utilisés pendant une courte période puis jetés, l’économie circulaire repose sur trois principes: éviter la production de déchets et la pollution, conserver les produits et les matériaux en service, et renouveler les écosystèmes.

Afin de suivre la progression des objectifs de durabilité des entreprises dans lesquelles investit le Fonds, et de détailler les engagements de l’approche d’investissement, le BGF Circular Economy Fund a publié un rapport qui sera mis à jour tous les six mois en collaboration avec la Fondation Ellen MacArthur.

Points-clés du rapport:

 44% des entreprises dans lesquelles le Fonds investit appartiennent à la catégorie des «adoptants» de l’économie circulaire[2], dans diverses industries. Le rapport comprend trois études de cas détaillant les progrès de ces entreprises en matière d’économie circulaire.

 L’adoption de l’économie circulaire pourrait avoir un impact positif sur un grand nombre de secteurs et générer des opportunités de croissance pour les entreprises favorablement exposées aux thèmes environnementaux tels que la lutte contre le changement climatique, le déclin de la biodiversité et la pollution plastique.

 La transition vers une économie circulaire sera probablement motivée par la convergence de trois facteurs clés – le renforcement de la réglementation, l’évolution des préférences des consommateurs en faveur d’alternatives durables, et les solutions mises en place par les entreprises afin de favoriser l’adoption des pratiques circulaires.

 BlackRock identifie une corrélation positive entre une bonne gestion des facteurs Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) d’une part, et l’amélioration des rendements ajustés du risque d’autre part.

Evy Hambro, responsable mondial des investissements thématiques et sectoriels chez BlackRock, observe: «Alors que nous mesurons les progrès des entreprises dans le domaine de l’économie circulaire, il est encourageant de constater que le nombre d’acteurs qui publient de manière proactive des informations pertinentes telles que la pollution des plastiques, ainsi que la durabilité des produits utilisés, recyclés et réutilisés, progresse chaque année. Chez BlackRock, nous pensons que les entreprises les plus progressistes et innovantes en matière de réduction des déchets mis en décharge, des produits non réutilisables et du niveau de pollution, peuvent générer des rendements significatifs pour les investisseurs. À mesure que les industries deviennent circulaires, cette transition génère de nouvelles opportunités de croissance et de disruption.»

Thomas Fekete, responsable EMEA de la stratégie et des produits d’investissement durable chez BlackRock, ajoute: «Partout dans le monde, des plans de relance mis en place par les gouvernements, portés par le Green Deal de l’Union Européenne, devraient accélérer la transition vers une économie circulaire, protéger la biodiversité et réduire la pollution. Alors que nous entrons dans cette nouvelle ère, les initiatives d’économie circulaire, ainsi que les infrastructures durables et l’innovation dans ces domaines, figureront en bonne place parmi les priorités des investisseurs, compte tenu des possibilités de création de valeur qu’elles offrent.»

Next Finance 8 octobre
Notes

[1] Au 11 septembre 2020, les actifs sous gestion du BGF Circular Economy Fund s’élèvent à 905,517 millions de dollars US.

[2] BlackRock a identifié trois catégories d’entreprises opérant dans le domaine de l’économie circulaire, dans lesquelles le BGF Circular Economy Fund investit: 1) les «promoteurs»: Les entreprises qui développent de nouvelles solutions innovantes facilitant l’adoption de l’économie circulaire / 2)les «adoptants»: Les entreprises qui appliquent les principes de l’économie circulaire dans l’exercice de leur activité, ce qui génère un impact significatif et positif sur leur valorisation/ Les «prestataires»: Les entreprises qui fournissent des matériaux ou des services alternatifs qui contribuent à l’économie circulaire.

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique