IMG
Le Bitcoin subit un coup dur

Les marchés ont été mis à rude épreuve par la publication de chiffres de l’inflation plus élevés que prévu la semaine dernière. Les marchés actions ont dévissé suite à la publication des indices des prix à la consommation (IPC et IPC core) pour avril et le taux américain à 10 ans s’est élevé à un point juste en dessous de 1,7%.

Les valeurs de croissance et les valeurs technologies ont subi les baisses les plus brutales. Nous avions auparavant couvert nos portefeuilles contre une correction du Nasdaq. Les prévisions d’inflation à court terme ont été rehaussées à leur plus haut niveau depuis plusieurs années. Il convient de surveiller attentivement les prévisions d’inflation car elles pourraient inciter les consommateurs à réaliser certains achats importants plus tôt que prévu. Le cas échéant, cela contribuerait davantage à la hausse des prix d’autant plus que de nombreuses entreprises sont confrontées à des pénuries d’approvisionnement. Dans la mesure où les prévisions d’inflation à long terme restent solidement ancrées, nous pensons que la Réserve fédérale se gardera de rehausser ses taux. Le vice-président de la Fed a répété que l’inflation n’est qu’un chiffre parmi d’autres lorsqu’il s’agit de prendre des décisions concernant les taux d’intérêt. La publication des chiffres des ventes de détail, moins bons que prévu, et la relative stabilité des taux d’intérêt nominaux ces derniers temps ont concouru à calmer les marchés vers la fin de la semaine.

Les entreprises capables de répercuter la hausse des coûts des intrants sur leurs clients devraient parvenir à maintenir leurs marges bénéficiaires et nous continuerons à cibler les entreprises jouissant d’un pouvoir de fixation des prix.

Une cyberattaque visant le réseau d’oléoducs de Colonial Pipeline a créé des pénuries temporaires de carburants aux États-Unis, provoquant des files d’attente dans les stations-service et obligeant le gouvernement Biden à prendre des mesures extraordinaires. Les économies sont particulièrement vulnérables aux pénuries de matières premières causées par de tels événements dans un contexte marqué par la réouverture des économies et par un rebond de la demande. Le regain de violence entre Israël et Palestine pourrait également pousser les cours du pétrole à la hausse. Nous sommes positifs sur les perspectives pour les matières premières. Parallèlement, de nouveaux foyers de covid apparaissent à Taïwan et à Singapour. La mise en place de nouvelles mesures de confinement à Taïwan pourrait aggraver la pénurie actuelle de semiconducteurs, ce qui pourrait avoir des répercussions sur l’approvisionnement dans de nombreux secteurs, allant de l’automobile aux technologies de pointe. Nous continuons à sous-pondérer les actions des marchés émergents, qui continuent à sous-performer les marchés développés.

Fondateur de Tesla et ancien amateur inconditionnel du bitcoin, Elon Musk a fait plonger le cours de la crypto-monnaie la semaine dernière après avoir exprimé des doutes sur son mode opératoire. Après avoir récemment annoncé qu’il accepterait les paiements en cryptomonnaies, le groupe Tesla vient d’annoncer qu’il refuserait désormais les paiements en bitcoin pour ses véhicules électriques en citant l’extrême gourmandise en énergie des opérations de minage du bitcoin. Ce dernier se révèle donc incompatible avec l’image ‘propre’ qui veut se donner Tesla. Cela fait écho à notre thème d’investissement «Plan Marshall vert» pour 2021.

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique