IMG
La contribution du fonds Threadneedle (Lux) European Social Bond à la reprise post-covid mise en lumière dans son dernier rapport annuel

Dans son rapport, INCO, notre partenaire en matière sociale, évalue dans quelle mesure le fonds a atteint l’objectif qu’il s’est fixé en termes d’impact: promouvoir un développement plus inclusif et plus durable en Europe

Les investissements du fonds reflètent la tendance générale des émetteurs à privilégier désormais les enjeux sociaux par rapport aux questions environnementales, d’autant plus dans le contexte de la crise du Covid-19. Au travers de ses principaux objectifs sociaux, le fonds s’attache à venir en aide aux populations les plus vulnérables. Les «investissements d’impact», qui produisent le plus fort impact social, ont atteint 32%, contre 24% en 2019-2020

Dans le cadre des informations publiées chaque année par le fonds à l’intention des investisseurs, le conseiller en matière sociale du fonds Threadneedle (Lux) European Social Bond a publié son quatrième Rapport annuel d’impact social, qui évalue dans quelle mesure l’objectif visé par la stratégie d’investissement en termes d’impact[1] – promouvoir un développement plus inclusif et plus durable en Europe – a été atteint.

Premier fonds obligataire généraliste européen axé sur les questions sociales, le fonds Threadneedle (Lux) European Social Bond a été lancé en 2017 par Columbia Threadneedle Investments en partenariat avec INCO, en sa qualité de conseiller en matière sociale.

Pour les besoins du rapport annuel, INCO évalue les obligations en portefeuille au regard de leur alignement avec les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies et de leur notation en termes de performance sociale (élevée, moyenne, basse) par domaine d’impact et région. Le reporting de l’impact des projets d’investissement, leur transparence et les données probantes s’y rapportant sont également évalués à l’aide de normes telles que celles édictées dans le cadre de l’Impact Management Project.

Globalement, au cours de la période de 12 mois qui s’est achevée en juin 2021, le fonds a investi dans sept domaines d’impact conformes aux ODD au travers de 323 obligations provenant de 194 émetteurs de tous horizons: organismes caritatifs, agences gouvernementales, organismes supranationaux, ONG, universités, fournisseurs de logements sociaux et entreprises. La part des capitaux investis dans des obligations à forte visée sociale (notées A) a été portée à 32,7% de la valeur du fonds, soit nettement plus que l’objectif de 25%, tandis que la proportion d’investissements à rendement social inférieur (obligations notées C3-C4), qui s’élevait à 23,5% en 2020, a été ramenée à 13,7%.

Au fil de la période, le fonds a progressivement privilégié les obligations nouvellement émises dans le but de lutter contre la pandémie de Covid-19, au nombre desquelles[2]:

  • une obligation durable de 8 milliards USD émise par la Banque internationale pour la reconstruction et le développement afin d’aider les pays membres à accroître les capacités de leurs laboratoires, à investir dans des équipements de détection, à former les professionnels de la santé et à remédier aux contraintes d’approvisionnement;
  • une obligation sociale de 750 millions USD émise par l’International Finance Facility for Immunisation destinée à financer les programmes d’immunisation de base de la Global Alliance for Vaccines and Immunisations et son dispositif COVAX Advance Market Commitment, visant à réunir des fonds afin d’acheter des vaccins contre le Covid-19 au profit des pays participants.

Les investissements du fonds par domaine d’impact se sont répartis comme suit:

  • Relance et développement économiques (42% des investissements du fonds) – prévention de 40 tonnes d’émissions de CO2 et production de plus de 18 millions de MWh d’électricité renouvelable
  • Santé et bien-être (15%) – financement de plus de 109.000 lits d’hôpital, aide à des établissements de santé accueillant 1,86 million de patients et contribution à 36.000 projets de recherche et scientifiques
  • Accès aux services (15%) – financement du raccordement à l’Internet de 88.458 foyers ruraux
  • Emploi (11%) – aide à la création ou au maintien de plus de 650.000 emplois et financement de 22.500 micro, petites et moyennes entreprises
  • Logement abordable (9%) – financement de 131.000 logements sociaux et de l’approvisionnement en électricité 100% renouvelable de 529.230 ménages
  • Communauté (3%) – financement d’avantages sociaux au profit de 3,7 millions de personnes ou de familles
  • Education et formation (1%) – aide à la formation universitaire ou professionnelle de plus de 248.000 étudiants.

Simon Bond, gérant du Threadneedle (Lux) European Social Bond Fund: «Nous avons continué l’an dernier d’investir dans des organisations et des obligations qui génèrent ou permettent un impact tangible. Il a été particulièrement encourageant de voir avec quelle rapidité et quelle efficacité le marché obligataire s’est mobilisé pour répondre à l’un des défis sociaux les plus importants que nous ayons eu à connaître. Dans ce contexte, les investisseurs dans notre fonds ont pu apporter leur contribution à une reprise inclusive et durable au sortir de la pandémie de Covid-19, tout en tirant profit de leurs investissements. L’évolution observée ces dernières années reflète également l’importance croissante des enjeux sociaux dans le cadre des investissements ESG, comme en témoigne le volume des émissions d’obligations sociales, qui a plus que doublé en 2021 par rapport à l’année précédente. Les opportunités d’investissement en faveur du bien-être social sont appelées à se multiplier, et je me réjouis de continuer à gérer le fonds dans ce sens.»

Jean-Michel Lecuyer, Président du Comité Consultatif d’Impact: «Le développement du fonds s’est bien entendu inscrit depuis plus d’un an dans un contexte particulier, historiquement exceptionnel, celui de la pandémie du COVID-19. De nombreux Etats, organisations supranationales et même des banques, se sont saisis de ces outils relativement nouveaux – les «Social Bonds Principles» datent de 2017! – pour proposer aux marchés financiers de contribuer à couvrir les énormes besoins de financement (de l’économie, de la santé, de la sphère sociale) induits par la pandémie. Il en a résulté une croissance extraordinaire en 2020 et 2021 des émissions d’obligations sociales et durables, alors même que les émissions d’obligations vertes, qui constituent l’autre grande catégorie d’outils de financement souscrite par le fonds, poursuivaient également leur croissance, sur fond de prise de conscience de plus en plus nette de l’urgence de réagir à la crise climatique et à l’effondrement de la biodiversité dans le monde. Le graphique du bas de cette page illustre parfaitement cette croissance exponentielle des émissions d’obligations vertes et sociales, qui se sont montées à près de 700 M$ sur les 8 premiers mois de 2021, soit déjà nettement plus que sur l’ensemble de l’année 2020 (500 M$).»

Next Finance 7 mars
Notes

[1] La décision d’investir dans le fonds promu doit également être prise au regard de l’ensemble de ses caractéristiques et de ses objectifs, tels que décrits dans son prospectus. Les informations relatives à la durabilité du fonds sont disponibles sur notre site Internet columbiathreadneedle.com.

[2] Les références à des actions ou des obligations spécifiques ne sauraient être considérées comme une recommandation d’investissement. Columbia Threadneedle Investments ne fournit pas de conseil en matière d’investissement. En cas de doute quant à la pertinence d’un quelconque investissement, veuillez consulter votre conseiller financier.

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique