IMG
La Fed, la BoE ou encore l'OPEP seront surveillés cette semaine

Alors que la saison des résultats permet aux investisseurs de minimiser les risques face à l’inflation et aux pénuries, le compte-rendu de politique monétaire de la réserve fédérale américaine et la conférence de presse de Jerome Powell qui suivra seront surveillés avec attention par les marchés, alors que l’institution devrait annoncer le début du tapering à venir.

Le président de la Fed devrait annoncer le début de la réduction, graduelle, du rachat d’actifs avant la fin de l’année et cela, pendant 6 à 8 mois. Cette annonce étant bien anticipée par les investisseurs, ces derniers seront davantage attentifs au calendrier concernant les réductions, mais surtout aux anticipations des membres du FOMC sur une première hausse de taux.

La Fed ne semble pas anticiper une telle hausse avant au moins la fin de l’année prochaine, mais l’indicateur Fed watch du CME montre une probabilité supérieure à 50% pour une première hausse dès juin 2022.

En effet, de plus en plus de membres de la Fed, ainsi que son président, admettent maintenant que l’inflation pourrait être plus importante qu’anticipée et ne pas être si transitoire que prévue. Ces informations concernant l’inflation, ainsi que la croissance, seront également analysées avec soin par le marché.

Au lendemain de la Fed, nous passerons en revue la décision de politique monétaire de la BoE au Royaume-Uni. En effet, les craintes inflationnistes dans le pays semblent inquiéter de plus en plus les membres et les probabilités montrent une hausse quasi-certaine dès jeudi, suivie de plusieurs hausses de taux en 2022. En effet selon les anticipations, l’inflation pourrait rester supérieure à l’objectif des 2% jusqu’en 2024.

Au-delà des politiques monétaires, la politique américaine sera surveillée, avec le vote prévu à la chambre des représentants concernant les plans de relance voulus par Joe Biden. Alors qu’un accord semblait sur la table, permettant un vote dès cette semaine, certains commentaires de sénateurs semblent mettre en doute un tel vote à court terme.

Sur le marché du pétrole, alors que la hausse de la production semble avoir été limitée en octobre, notamment du fait de manque de capacités de production, nous attendrons la réunion de l’OPEP+ jeudi. Les perspectives de hausses de la production, et de l’évolution de la demande seront surveillées de près.

Beaucoup de statistiques seront également sous le feu des projecteurs cette semaine. La Chine a notamment publié des indices PMI moins bons que prévu, avec un PMI manufacturier inférieur au seuil de contraction des 50 pour la première fois depuis février 2020, confirmant le ralentissement du rebond économique.

Les indices PMI en Europe, pour la zone Euro et aux Etats-Unis seront également analysés tout au long de la semaine par les marchés. En fin de semaine, les créations d’emplois non-agricoles (NFP) ainsi que le taux de chômage seront publiés, confirmant probablement la poursuite de l’amélioration du marché aux Etats-Unis.

Le Bitcoin évolue toujours sur des niveaux techniques importants et nous restons attentifs à tout franchissement des 62700 $ à la hausse et 59800 $ à la baisse afin de déterminer le prochain mouvement important, voire la tendance à suivre dans les quelques jours à venir.

Vincent Boy 3 novembre
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique