IMG
La Banque Postale Asset Management poursuit son engagement en faveur du climat et lance le 1er fonds de dette infrastructure à impact

La Banque Postale Asset Management (LBP AM), filiale de gestion d’actifs de La Banque Postale, continue d’innover en faveur de l’urgence climatique et lance un fonds LBPAM Infrastructure Debt Climate Impact Fund.

Ce premier fonds de dette infrastructure à impact climatique permettra de piloter de façon objective et transparente la contribution des projets financés aux objectifs des Accords de Paris. Il s’inscrit également dans le cadre du développement de sa plateforme actifs Réels et Privés, résolument tournée vers la finance durable.

A l’heure où le GIEC tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme, le secteur infrastructures s’impose plus que jamais comme un acteur incontournable pour réduire drastiquement les émissions carbones, au moyen d’une décarbonisation du mix énergétique, de l’électrification des usages et d’une meilleure sobriété énergétique. Le maintien de la tendance actuelle des émissions de gaz à effet de serre (GES) se traduirait par un scénario d’augmentation des températures de 4,5°C. Et, la production d’énergie est aujourd’hui responsable de 78% des émissions mondiales de GES, tandis que le secteur des transports s’illustre comme un des principaux consommateurs d’énergie.

Consciente de cet enjeu, et engagée de longue date en faveur d’une transition juste, LBP AM annonce la création du fonds à impact climatique LBPAM Infrastructure Debt Climate Impact Fund.

Classé article 9 selon la réglementation SFDR ce fonds vise à répondre à l’Objectif de Développement Durable numéro 13, consistant à prendre d’urgence des mesures pour lutter contre le changement climatique en contribuant à la réduction des émissions carbone. Il se distingue par une méthode d’analyse d’impact innovante en deux temps:

  • Une sélection rigoureuse de l’univers d’investissement, basée sur la taxonomie européenne et ciblant trois secteurs:
    • Les énergies renouvelables (panneaux solaires, éoliennes et économie circulaire);
    • Les transports électriques (transports en communs, mobilités douces et transports ferroviaires);
    • L’efficience énergétique (Smart Grids, stockage et compteurs intelligents, pompes à chaleur, bâtiments économes en énergie).
  • Une mesure d’impact objective réalisée par Carbone 4, au niveau des actifs et du portefeuille, sur la base de 3 indicateurs:
    • La «part verte», c’est-à-dire le pourcentage d’alignement de chaque actif et du portefeuille avec la nouvelle Taxonomie Européenne. Le fonds s’est fixé l’objectif d’un minimum de 70% de part verte dans son portefeuille.
    • L’empreinte carbone, calculée en équivalent de tonnes de Co2 évitées
    • L’alignement des températures, contrôlé avec l’outil CIARA, développé par Carbone 4 et sponsorisé par LBP AM.

Réservé aux investisseurs institutionnels et d’une taille cible de 400M€, le fonds a pour vocation de proposer des financements de dette senior en Europe continentale.

Pour initier cette nouvelle stratégie, LBP AM s’appuie sur l’expertise reconnue de sa plateforme Actifs Réels et Privés (3.5 Mds euros, 16 experts expérimentés), dédiée aux investissements dans les infrastructures, l’immobilier et les entreprises en Europe. Dès 2016, elle s’est mobilisée pour intégrer les critères extra-financiers dans ses stratégies et inscrire son action dans la finance durable. Dans cette continuité, la stratégie à impact sera conduite par l’équipe dette privée infrastructures, qui a déjà investi près de 1 Md euros dans la transition énergétique et mené plusieurs initiatives innovantes avec Carbone 4 et EY sur la mise en place d’outils de mesure de performance extra-financière.

«La stratégie de LBP AM est résolument innovante et tournée vers l’ISR. Après avoir obtenu la labellisation ISR de l’ensemble de nos fonds fin 2020, la création de ce premier fonds à impact nous permet de franchir un nouveau cap, en ligne avec notre ambition d’être un acteur incontournable de la transition juste» explique Emmanuelle Mourey, Présidente du Directoire de La Banque Postale Asset Management.

«Ce fonds constitue une étape importante dans le développement de notre plateforme Actifs Réels et Privés, marqué par l’ambition de positionner nos expertises comme un vecteur privilégié pour générer de l’impact climatique et sociétal. Il s’inscrit aussi dans le cadre de l’enrichissement de notre offre pour répondre plus largement aux besoins de nos clients. A ce titre, nous préparons également le lancement de nouvelles stratégies offrant des couples rendement-risque complémentaires à ceux de nos offres existantes», complète René Kassis, Directeur des Actifs Réels et Privés de La Banque Postale Asset Management.

«Contribuer au financement d’infrastructures vertes apporte une réponse concrète à l’urgence climatique à laquelle nous sommes confrontés. En combinant l’expertise de l’équipe dans le financement de la transition énergétique à la mise en place d’outils innovants qui nous permettent de reporter sur des indicateurs d’impact cohérents et homogènes, nous pouvons présenter un fonds article 9 qui répond aux besoins de nos investisseurs», ajoute Bérénice Arbona, Responsable dette infrastructures de La Banque Postale Asset Management.

Next Finance 6 octobre
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique