IMG
La 5G : une tendance de fond au centre de la course économique entre la Chine et les Etats-Unis

La crise du COVID-19 a sans aucun doute mis en évidence le besoin pour plus de connectivité. Mais au-delà des perspectives à court terme, nous sommes convaincus que la transformation digitale et le passage vers plus de connectivité sont irréversibles.

Par exemple, en Chine, même si la situation du pays semble revenir peu à peu à la normale, l’économie des données n’a pas ralenti, au contraire, elle a augmenté. L’accélération actuelle de la tendance 5G ne devrait donc pas disparaître avec la fin de la crise sanitaire, mais elle continuera probablement à croître sur le long terme de manière très structurelle.

La 5G au cœur des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine depuis l’administration Trump

Dire que les relations entre les États-Unis et la Chine ont été mouvementées pendant l’administration Trump est un euphémisme. La guerre commerciale et l’interdiction de Huawei pourraient laisser penser que l’ère Trump a eu un impact négatif sur le développement de la 5G, mais c’est en fait tout le contraire. Cette compétitivité a en fait accéléré le déploiement de la 5G en Chine, qui compte actuellement 40% de son territoire couvert par la 5G et 80% des smartphones vendus compatibles avec la 5G.

Et, même si la situation est plus calme et prévisible avec l’administration Biden, la même compétition avec la Chine se perpétue autour de la 5G. En effet, l’industrie des semi-conducteurs est considérée comme une industrie stratégique par les États-Unis et de nombreuses entreprises se relocalisent actuellement. L’administration Biden a effectivement consacré davantage de ressources à ce secteur, notamment avec un plan d’infrastructures à 2 milliards de dollars dont une grande partie sera consacrée au haut débit et à la construction d’usines. Il s’agit de suivre la devise «Make America Great Again», mais cette fois-ci pour de vrai. L’industrie des semi-conducteurs est proprement à la base de la nouvelle économie des données, et les États-Unis essaient de rattraper l’avance prise par la Chine sur la 5G. C’est pourquoi la priorité des États-Unis est désormais de construire des infrastructures, des réseaux et des usines de semi-conducteurs 5G, et cette dynamique est au final très positive pour le développement de la 5G dans son ensemble.

Il n’en reste pas moins que les tensions géopolitiques entre les États-Unis et la Chine constituent l’un des principaux facteurs de risque lorsqu’il s’agit d’investir sur le thème de la 5G. Afin de naviguer dans cet environnement, il est important de prendre en considération le fait que la chaîne de valeur de la 5G se découple en deux écosystèmes distincts, comme cela a été le cas pour Internet.

Investir sur le thème de la 5G malgré les tensions géopolitiques

Les tensions entre les États-Unis et la Chine ont stimulé le développement de la 5G avec la création de deux écosystèmes séparés. Ce découplage de la chaine de valeur, très similaire à ce qui s’est passé avec Internet, ne ralentira pas pour autant le développement de la 5G. Les deux écosystèmes vont en effet continuer à se développer indépendamment et les investisseurs doivent rechercher les entreprises qui rendent possible le développement de la 5G pour bénéficier de cette tendance à long terme. Pour ce faire, chez Neuberger Berman, nous avons divisé l’univers d’investissement de la 5G en 3 domaines clés: réseau et infrastructure, objets connectés et enfin applications et services. Cette division suit la temporalité des déploiements de la 5G et nous permet d’identifier les véritables gagnants de ce thème d’investissement.

Il y a énormément d’investissements en infrastructure en ce moment et notre objectif est de chercher les catalyseurs derrière les grandes entreprises comme Ericson et Nokia, tel que Keysights, une entreprise américaine experte dans le test de réseaux.

En ce qui concerne les appareils connectés, on pense généralement aux smartphones, mais cela laisserait de côté toutes les entreprises qui fabriquent les composants nécessaires à la technologie 5G, comme bien sûr les entreprises de semi-conducteurs, mais aussi les constructeurs d’écrans . Alors que la 4G était davantage axée sur le consommateur, la 5G sera principalement développée pour les industries afin de permettre la connexion de centaines d’appareils, par exemple dans des usines ou des hôpitaux connectés. Par conséquent, penser uniquement aux smartphones lorsqu’il s’agit de la 5G est un peu limité. Enfin, le dernier domaine est celui des applications et des services. Ce domaine se concentre davantage sur le secteur Internet et les développeurs de logiciels qui bénéficient du développement de la 5G, comme la technologie du cloud mais aussi le commerce en ligne.

Dès lors, en matière d’investissement, étant donné que la 5G est davantage un thème industriel, il n’est pas encore bien connu ni valorisé par les marchés. À quelques exceptions près dans le domaine des applications et des services (qui est en soi très vaste), les entreprises au cœur de la chaîne de valeur qui rendent possible le déploiement de la 5G sont encore sous-valorisées.

Par conséquent, nous sommes convaincus qu’une approche thématique permettra aux investisseurs de tirer parti de la thématique 5G, qui est là pour rester et sera au fondement de cette nouvelle économie des données.

Yan Taw Boon 21 avril
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique