IMG
L'innovation technologique, une réalité dans tous les secteurs

Dans toute une série de secteurs, certaines entreprises mettent au point des technologies innovantes pour accélérer leur croissance, créant autant de sources d’opportunités d’investissement attrayantes. L’analyse de Eléonard Buono, Directeur France, Columbia Threadneedle Investments.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Lorsque les plus grands opérateurs télécoms chinois ont officialisé le lancement de leurs services 5G le 1er novembre 2019, ils avaient deux mois d’avance sur le calendrier de déploiement de l’un des plus vastes réseaux de nouvelle génération au monde, c’est dire la vitesse avec laquelle l’évolution numérique se poursuit dans la plus grande économie asiatique. Ces réseaux sans fil haute capacité offrent l’infrastructure nécessaire à la prochaine vague de numérisation, et accélèrent le changement dans de nombreux secteurs, tels que la communication vidéo, le divertissement, le commerce électronique, les applications domotiques et objets connectés, et la télématique automobile.

La 5G montre bien comment les nouvelles technologies peuvent transformer des secteurs entiers, et aider les entreprises à renforcer leurs avantages concurrentiels.

Chez Columbia Threadneedle Investments, nous voyons cette évolution comme un thème d’investissement central, qui percole au niveau mondial à travers un très grand nombre de secteurs. Un large éventail de technologies sous-tend cette dynamique, et notamment le big data, la robotique, l’intelligence artificielle et le cloud.

Prenons le secteur de la mode. La multinationale espagnole de l’habillement Inditex, qui possède des marques comme Zara, a intelligemment utilisé la technologie pour suivre l’évolution des goûts des consommateurs et accélérer son cycle de production, en réduisant le temps nécessaire entre la conception d’un vêtement et sa commercialisation. Dans l’industrie manufacturière, Keyence, fabricant d’électronique japonais, construit des systèmes contrôlés par l’IA qui automatisent les usines du monde entier, et contribuent à renforcer la compétitivité des entreprises du secteur.

Potentiel d’investissement

Les entreprises qui s’adaptent le mieux à la transformation technologique ne sont pas seulement des innovateurs: certaines ont la capacité de révolutionner le fonctionnement de leur industrie, créant ainsi une menace existentielle pour celles qui ne parviennent pas à s’adapter. Rappelez-vous comment Kodak a couru à sa perte en ratant le train de la numérisation, comment le smartphone d’Apple a évincé Nokia, et comment l’offre de vidéo à la demande de Netflix a eu raison de Blockbuster.

Ceux qui sortent gagnants de ce processus transformatif présentent des caractéristiques financières particulièrement attrayantes. Ils génèrent une forte croissance et un rendement du capital investi élevé dans la durée, grâce notamment aux avantages concurrentiels que l’effet de réseau leur procure, agissant comme de véritables «douves». Plus ils attirent d’utilisateurs, plus il devient difficile de leur faire concurrence.

Ces entreprises offrent un riche éventail d’opportunités au niveau mondial, que nous suivons de près chez Columbia Threadneedle Investments et qui conserveront tout leur attrait malgré les retombées de la crise du Covid-19. Une fois la pandémie passée, nous tablons sur une poursuite de l’environnement de faible croissance pendant un long moment encore. Dans ces conditions, les entreprises qui sauront dégager une croissance solide et des rendements élevés dans la durée devraient être en mesure de tirer leur épingle du jeu. Récemment, elles affichaient en effet une décote allant jusqu’à 30% de leurs sommets pré-Covid.

Des tendances durables

Si la pandémie a sans aucun doute brouillé les perspectives à court terme, les tendances qui alimentent la croissance de ces championnes sont de nature mondiale et durable.

Ainsi, la transition vers le cloud est appelée à se poursuivre encore bien des années. Le cloud est un secteur à croissance rapide, qui créera à terme un marché mondial bien plus vaste que celui que nous connaissons aujourd’hui. Les investissements en capital nécessaires pour parvenir à des économies d’échelle sont conséquents dans ce secteur, ce qui renforce l’avantage des acteurs aujourd’hui dominants, tels Amazon, Microsoft, Alibaba et Google.

De même, les classes moyennes d’Asie revendiqueront une part beaucoup plus importante de la consommation mondiale au cours des prochaines décennies et la demande de services financiers dans cette partie du monde augmentera considérablement à mesure qu’elles s’enrichiront.

Voilà qui devrait renforcer la position de franchises bancaires reconnues telles que HDFC Bank en Inde et DBS à Singapour. Toutes deux ont utilisé avec succès les canaux numériques pour réduire les coûts liés aux services destinés à leur clientèle existante et à l’acquisition de nouveaux clients, augmentant au passage leur part de marché et se créant des avantages concurrentiels. Selon McKinsey, HDFC a désormais recours aux canaux numériques pour 85% de ses transactions, et cherche à étendre sa couverture aux régions non ou sous-bancarisées à travers ses services de cartes et de paiements numériques. DBS a elle aussi fait de la banque numérique son canal privilégié, ce qui lui permet d’offrir une expérience client de haute qualité, d’obtenir le ratio coûts/revenus le plus faible de ses concurrents et de se défendre contre les innovateurs numériques de rupture.

Les GAFAN, mais pas que

La technologie bouleverse chaque pan de l’économie aujourd’hui, créant des opportunités pour les investisseurs qui s’aventurent bien au-delà des traditionnels acteurs de la technologie de consommation, dominés par le quintet américain GAFAN (Alphabet – anciennement Google, Apple, Facebook, Amazon et Netflix). Les entreprises à forte croissance et à rendement élevé auxquelles s’intéresse Columbia Threadneedle Investments forment en revanche un univers extrêmement diversifié d’acteurs mondiaux qui couvrent pratiquement tous les secteurs et qui se trouvent particulièrement bien positionnés pour tirer parti de facteurs de soutien structurels à long terme.

Eléonard Buono 1er octobre

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique