IMG
L'Unédic émet un social bond, sa dernière émission obligataire pour 2020

Cette opération vient clôturer le programme de 19Mds€ d’émissions de dette moyen et long terme, dont 17Mds€ depuis le début de la crise Covid-19, sous forme de «Social bond».

Le 12 novembre, l’Unédic a réalisé un nouvel emprunt de référence d’un montant de 2,5Mds€ sur son programme obligataire EMTN. La nouvelle souche «Social bond» d’échéance novembre 2030 (maturité 10 ans) est émise à un taux négatif de -0.124% qui confirme le retour à des niveaux similaires à l’avant crise Covid-19.

D’un montant de 2,5 Mds€ et de maturité 10 ans à novembre 2030, l’opération a rencontré un vif succès auprès des investisseurs. A sa clôture, le livre d’ordres s’établissait à 6,6 Mds€ sur plus de 130 ordres d’investisseurs institutionnels.

Avec cette nouvelle opération, ce sont 15 Mds€ d’obligations qui ont été réalisées, soit la totalité du montant d’émissions d’obligations autorisé par le Conseil d’administration, ainsi que les dispositions règlementaires définissant le montant de la garantie explicite de l’Etat accordée aux émissions obligataires de l’Unédic pour 2020.

Cette opération vient clôturer le programme de 19Mds€ d’émissions de dette moyen et long terme, dont 17Mds€ depuis le début de la crise Covid-19, sous forme de «Social bond». Ainsi, 15Mds€ ont été émis sur le programme obligataire EMTN garanti par l’Etat et 4Mds€ sur le programme NEU MTN de moyen terme.

Le cadre d’émissions sociales de l’Unédic «Protéger et accompagner dans l’emploi durable» s’inscrit dans le respect des Social Bond Principles de l’ICMA (International Capital Market Association) et permet de rendre compte de l’utilisation des fonds levés pour assurer la double mission de l’Assurance chômage: protéger les salariés français contre les aléas socio-économiques du marché du travail, les accompagner dans leur réinsertion professionnelle et l’emploi durable.

La transaction a attiré une demande de haute qualité de la part d’un groupe diversifié d’investisseurs. Les banques ont pris la part du lion avec 41% des souscriptions, suivies par les Banques Centrales et institutions officielles à 35% et les Gestionnaires d’actifs comptabilisés à hauteur de 21%.

Au niveau géographique, l’émission a bénéficié d’un soutien important des investisseurs internationaux totalisant 75% de la souscription. Les investisseurs d’Europe de l’Est ont souscrit à hauteur de 16%, suivis de près par les Allemands / autrichiens / suisses (15%) et les investisseurs du Benelux (14%).

Les Bookrunners de cette dernière émission étaient Barclays, BNPP, CACIB, DB et SGCIB.

Next Finance 16 novembre
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique