IMG
L'Arabie Saoudite s'apprête à émettre sa première obligation verte

D’après l’agence Bloomberg, le fonds souverain saoudien (Public Investment Fund) a mandaté plusieurs banques en vue de l’émissionde son premier empruntobligataire"vert" destiné à financer des projets environnementaux.

Cette obligation verte, portant sur un montant de plusieurs milliards de dollars, devrait être émise dans les prochains jours par le PIF, le fonds souverain saoudien (Public Investment Fund), dont les encours ont atteint 620 milliards de dollars, à fin juin 2022. Plusieurs établissements auraient été mandatés par le royaume saoudien, dont BNP Paribas, Citigroup et JP Morgan selon les informations communiquées par l’agence Bloomberg.

Une opération symbolique

Cette décision intervient alors que le pays - qui compte parmi les premiers producteurs d’or noir au monde – cherche à financer la transformation de son modèle économique reposant principalement sur ses revenus pétroliers à l’heure actuelle.

Pour se faire,l’Arabie Saoudite compte massivement investir dans les énergies renouvelables, notamment l’énergie solaire, dans les décennies à venir afin de préparer «l’après-pétrole», avec l’objectif d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2060.

Financer des projets environnementaux

Et c’est le PIF qui a été désigné par les dirigeants du royaume saoudien pour développer 70% du programme d’énergie renouvelable du pays et réaliser plus de 10 milliards de dollars d’investissements dans des projets verts d’ici 2026, selon Bloomberg.

Face à ce programme ambitieux, d’autres émissions d’obligations vertes devraient suivre dans les années à venir afin de financer davantage de projets environnementaux.

Rappelons que le PIF s’estvu attribué la noteA1 par Moody’s Investors Service, une note identique à celle attribuée par ailleurs à l’état saoudien.

RF 4 octobre
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique