IMG
J.P. Morgan AM présente ses perspectives 2022 pour les actifs alternatifs, exhortant les investisseurs à tirer parti des "mégatendances" pour surmonter les turbulences de marchés

Le rapport sur le segment alternatif présente en détail les analyses des 18 divisions d’expertise de la société dans les domaines allant du crédit privé, au capital investissement, en passant par les hedge funds, l’immobilier, les infrastructures, le transport, ou encore la filière bois.

J.P. Morgan Asset Management a publié son quatrième rapport annuel Global Alternatives Outlook présentant ses perspectives à horizon 12-18 mois pour toutes les principales classes d’actifs alternatifs et mettant en avant les points de vue des CEO, CIO et stratégistes de sa plateforme alternative qui gère plus de $200 milliards de capitaux.

Le rapport de cette année, intitulé «Voir la forêt et les arbres», invite les investisseurs à considérer les opportunités offertes par les mégatendances dans les diverses classes d’actifs alternatifs, compte tenu de la difficulté croissante de générer des rendements stables basés sur le revenu et l’alpha au sein des seuls marchés cotés.

«Notre Global Alternatives Outlook 2022, entend aider nos clients à voir la forêt aussi bien que les arbres, en considérant non seulement les perspectives économiques et de marché à court terme, mais aussi les défis et les opportunités plus larges que présentent les investissements alternatifs», explique Anton Pil, Head of Alternatives chez J.P. Morgan Asset Management. «Alors que les investisseurs doivent faire face simultanément aux valorisations tendues des marchés traditionnels et à la faiblesse persistante des rendements obligataires, nous voyons de nombreuses opportunités pour les investisseurs prêts à adopter les mégatendances à travers les alternatifs, notamment dans les domaines de l’ESG et de la technologie.»

«Nous sommes optimistes quant aux perspectives économiques globales en ce début d’année 2022, mais nous anticipons que les rendements d’investissement sur les marchés cotés pourraient devenir plus difficiles à générer», déclare David Lebovitz, Global Market Strategist chez J.P. Morgan Asset Management. «Dans ce contexte, il sera essentiel aux investisseurs d’adopter des stratégies alternatives pour naviguer un environnement caractérisé par des prévisions de rendements modérés, des taux d’intérêt historiquement bas et une volatilité élevée.»

Le Global Alternatives Outlook 2022 fournit également un cadre pour investir dans des classes d’actifs alternatifs de type hybride - des secteurs et des styles d’investissement qui présentent des caractéristiques semblables à celles des actions et des obligations - pour offrir à la fois un revenu stable et de l’alpha.

Voici quelques-uns des principaux thèmes sectoriels révélés dans le Global Alternatives Outlook 2022:

Hedge Funds

De fortes opportunités d’alpha en 2022. Il est peu probable que le VIX retrouve ses niveaux pré-pandémiques de 15-20 dans les 12-18 mois à venir.

L’inflation est à la fois un vent contraire et une opportunité de trading - Si l’inflation représente un défi pour les investisseurs, les gestionnaires de hedge funds pourraient en bénéficier.

Les grandes tendances gardent la côte - Biotechnologie, développement durable et cybersécurité sont quelques-uns des thèmes clés mis en œuvre.

Actifs réels

  • Infrastructures

Les gouvernements se sont engagés à assurer la transition vers un monde plus sobre en carbone, ce qui rend les investisseurs encore plus enthousiastes à l’idée d’investir à long terme dans les infrastructures, notamment les énergies renouvelables.

Une gouvernance solide, la publication des données sur les émissions de carbone et une amélioration des profils de durabilité devraient être les thèmes clés qui sous-tendront les perspectives en matière d’infrastructures.

  • Transports

Les volumes du commerce maritime ont retrouvé leur niveau pré-pandémiques et l’expansion devrait être conforme à la tendance, avec une croissance de 4,4% prévue en 2021.

Des investissements dans la R&D et les nouvelles innovations technologiques seront nécessaires pour assurer l’évolution des actifs existants, la conception et le déploiement de nouveaux actifs, ainsi que la construction d’une nouvelle infrastructure mondiale capable de prendre en charge de nouveaux types de carburant.

  • Le bois

Les exploitations forestières peuvent capturer le carbone - une solution naturelle pour atteindre les objectifs mondiaux en matière d’émissions.

Les forêts offrent aux investisseurs d’autres opportunités environnementales, sociales et de gouvernance, de la biodiversité aux emplois ruraux.

La demande soutenue de logements aux États-Unis et les faibles taux d’intérêt stimulent la demande de bois d’œuvre.

Un portefeuille de terrains forestiers exploitables peut servir de diversification de portefeuille, en générant des revenus à partir de produits du bois tout en servant potentiellement de couverture contre l’inflation.

Crédit privé

L’importance des clauses solides - Aux Etats-Unis, les prêts aux clauses allégées ont représenté plus de 80% des émissions de prêts à effet de levier par les acteurs institutionnels en 2021, une part qui n’a cessé d’augmenter depuis la crise. Nous ne sommes pas prêts à renoncer à des normes de souscription exigeantes.

Un contexte de crédit privé plus compétitif - Le crédit privé s’est développé pour englober jusqu’aux opérations de premier plan de plusieurs milliards de dollars et le volume des prêts a explosé, créant un marché plus compétitif.

Une préférence constante pour les prêts du marché intermédiaire - Les entreprises de taille moyenne, qu’elles soient cotées en bourse ou privées, constituent un créneau moins encombré et privilégié par beaucoup de nos investisseurs.

La priorité accordée aux prêts hypothécaires en raison des faibles ratios de service de la dette des ménages - La dette immobilière multifamiliale reste populaire, en raison de la stabilité et du potentiel de croissance des loyers en tant que couverture contre l’inflation.

«Capital-investissement»

Forte demande des investisseurs – Elle est stimulée par l’attente de rendements élevés sur les marchés privés (par rapport aux marchés publics). Les investisseurs rééquilibrent également leurs allocations, étant donné les volumes de distribution élevés, tandis que les investisseurs non traditionnels et hybrides ont augmenté leur participation, en particulier dans les opportunités précédant les introductions en bourse.

Un ensemble d’opportunités en expansion - L’innovation technologique est l’un des moteurs principaux du capital-investissement, du growth equity et des transactions de rachat, non seulement parmi les entreprises technologiques traditionnelles, mais dans presque tous les secteurs.

Le capital-risque, le growth equity et les rachats offrent des opportunités clés - L’innovation et l’adoption technologiques entraînent des valorisations attrayantes pour le capital-risque et le capital de croissance. Des opportunités intéressantes existent dans les fonds primaires et les co-investissements dans les rachats d’entreprises de taille moyenne à petite.

L’immobilier

La croissance est de retour - et avec elle, l’inflation - Les investisseurs mondiaux, attentifs à la menace d’une hausse des taux d’intérêt, se tournent de plus en plus vers l’immobilier et les actifs réels comme sources alternatives de rendement et de protection contre l’inflation.

La qualité est essentielle - En 2022, nous estimons que de nombreux propriétaires d’actifs auront la possibilité d’augmenter les loyers à un niveau égal ou supérieur au taux d’inflation dans les secteurs immobiliers caractérisés par une offre modérée et des fondamentaux robustes. À l’inverse, les secteurs présentant des taux de vacance élevés et des pipelines d’offre excédentaire pourraient voir les revenus tomber en dessous du taux d’inflation, à moins que les loyers ne progressent au même rythme.

Des opportunités significatives dans les espaces de bureaux européens - Les immeubles de bureaux européens présentent aujourd’hui le plus grand potentiel en matière de réévaluation des prix. La pandémie a perturbé le secteur et accéléré sa transformation, cela dit, il est de plus en plus admis que les bureaux resteront au centre de notre vie professionnelle.

Forte demande résidentielle - Les pénuries structurelles de l’offre et les problèmes d’accessibilité financière continuent de justifier l’investissement dans les actifs résidentiels, qui restent intéressants. Bien que les faibles rendements actuels et les restrictions sur les augmentations de loyer soient susceptibles de limiter la hausse, l’amélioration de la liquidité du secteur et la stabilité des rendements suggèrent que la demande des investisseurs restera forte.

Next Finance 1er février
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique