IMG
Immobilier coté : Confiance sur la capacité de performance du secteur en 2021 !

SOFIDY Sélection 1 termine l’année 2020 sur des valorisations stables alors que son indice de référence recule de 10,9%. Le fonds affiche ainsi la meilleure performance de sa catégorie sur un an, trois ans et cinq ans (source: Morningstar).

SOFIDY Sélection 1 termine l’année 2020 sur des valorisations stables alors que son indice de référence recule de 10,9%. Le fonds affiche ainsi la meilleure performance[1] de sa catégorie sur un an, trois ans et cinq ans (source: Morningstar). La sous pondération du commerce et des bureaux en début d’exercice et la rotation vers des valeurs plus cycliques à partir de la fin du printemps qui a été accentuée après les annonces positives de Pfizer BioNTech expliquent cette surperformance.

Nous débutons 2021 en maintenant une exposition élevée au logement et à la logistique. Nous sommes en effet optimistes quant à la surperformance des segments les plus résilients de l’immobilier coté qui devraient enregistrer des hausses de valeurs dans un contexte de taux durablement bas.

Rappelons que l’année a été marquée d’abord par la bonne résistance de ces deux secteurs dans un contexte boursier fortement baissier puis à compter de début novembre par une rotation sectorielle brutale caractérisée par un rebond fort des valeurs sensibles à la conjoncture (commerces, bureaux).

Dans ce contexte, les principaux contributeurs de la surperformance de SOFIDY Sélection 1 en 2020 ont été des titres plutôt cycliques, sensibles au rebond boursier du secteur et totalement absents du portefeuille jusqu’à juin (Aroundtown, Covivio, Mercialys, Merlin Properties, Deutsche Euroshop), des valeurs faiblement ou pas représentées dans le portefeuille et qui sont partie prenante de l’indice FTSE EPRA Eurozone (Unibail-Rodamco, Icade, Immobiliaria Colonial, CA Immo), des acteurs du logement ou de services publics (LEG Immobilien, SBB, Kojamo) et enfin trois titres hors indice (Godewind Immobilier qui a fait l’objet d’une OPA, VGP, un développeur d’actifs logistiques et Cellnex, présent sur le segment des tours de télécommunications).

2021 se marque à court terme par l’accélération de la pandémie du coronavirus, particulièrement en Europe et aux États-Unis et des questionnements sur les retards dans les vaccinations et, du coup, dans le calendrier d’un rebond économique. Néanmoins, l’espoir suscité par la vaccination et la certitude d’une amélioration de la conjoncture dans un contexte de taux d’intérêt durablement bas sont intacts.

Notre exposition au logement et aux thématiques d’investissement résilientes (services publics, foncières «technologiques»…) demeure prépondérante dans nos investissements au côté de celle dédiée à la logistique et au bureau «prime» qui devrait bénéficier de hausses de valeurs (au contraire du bureau périphérique).

Notes

[1] Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique