IMG
Gamestop est-il le sommet de l'iceberg ?

Peu d’entre vous n’ont pas entendu parler des mouvements erratiques (fous?) que nous avons eus récemment sur l’action Gamestop, une chaîne de boutiques de jeux vidéo que certains pensaient au bord de la faillite.

La progression exponentielle de son cours de bourse a mis en avant un phénomène qui se développe de plus en plus: le fast trading mis en avant notamment par le site Robinhood et des blogs de discussion entre apprentis traders.

Tout ceci en étant totalement gratuit. Les conséquences pourraient être bien plus importantes qu’escomptées. Synthèse et analyse.

a. Les faits

Gamestop, actif dans les jeux vidéo, peut être comparé à Blockbuster dans la location des films. Les deux entreprises n’ont pas réussi à comprendre que le e-commerce allait littéralement détruire leur business model.

Pourtant si Blockbuster n’existe plus aujourd’hui (à part un magasin dans l’Oregon), Gamestop a franchi lundi en séance les 159 dollars l’action soit largement plus que lors de son introduction en bourse en 2002 (10 dollars) ou encore de son heure de gloire en 2007 (63 dollars).

La raison? Un short squeeze massif (rachat de positions vendeuses) de la part des «petits porteurs» sur une entreprise qui était la plus «vendue» du marché (voir plus bas) à cause de son important endettement notamment. Il y suffit d’une information du WSJ (https://www.wsj.com/articles/chewy-...) pour que de nombreux blogs commencent à s’intéresser à l’entreprise et lancent une attaque en bonne et due forme contre l’entreprise de recherche américaine Citron, spécialisée dans les dossiers au bord de la faillite.

Selon les données de la société d’analyse financière S3 Partners, près de 72 millions d’actions ont été vendues à découvert à la fin de la semaine dernière, soit environ 140% des actions GameStop disponibles pour la négociation.

Ce ne serait pas moins de 3.3 milliards de dollars qui ont été perdus par les vendeurs à découvert depuis le début de l’année dont 1.6 milliard pour la seule journée de vendredi dernier…

b. Qui sont-ils?

Durant le premier confinement face à la pandémie de coronavirus s’ennuyant chez eux, beaucoup de gens se tournent vers la bourse et s’adonnent au commerce de jour pour se divertir et faire des bénéfices.

Selon les données analysées par Cerulli Associates, l’activité de Day trading a augmenté de façon spectaculaire au cours du premier trimestre 2020 par rapport à 2019, TD Ameritrade rapporte que le nombre de visites sur son site web donnant des instructions sur la négociation des actions a presque quadruplé depuis janvier. Pendant ce temps, les applications de trading comme Robinhood connaissent une hausse des abonnés (+3 millions pour le seul premier trimestre 2020).

Le Nouveau Day trading (NDT) connaît depuis près d’un an un intérêt de plus en plus important et notamment aux États-Unis.

De nombreux chômeurs ont aussi pensé que c’était une méthode qu’ils pouvaient utiliser pour remplacer les revenus perdus par la crise. Les sociétés dans le domaine l’ont d’ailleurs bien compris puisqu’elles ont multiplié les campagnes de publicité sur le Day trading pour les débutants.

On a aussi constaté que les premiers chèques qui avaient été envoyés par l’administration Trump aux foyers américains avaient fini (en partie) dans les transactions boursières.

Pour revenir à l’application Robin Hood (site de trading à zéro frais pour la version de base) on estime que les utilisateurs ont un âge moyen de 31 ans, relativement jeune par rapport aux autres applications d’investissement. L’âge a augmenté depuis le lancement de l’application, puisqu’en 2015, l’âge moyen était de 26 ans.

c. Les nouveaux activistes

L’activiste représente un investisseur, souvent américain, qui s’invite dans le capital d’un grand groupe coté en Bourse, avec un montant suffisant (cela peut être de l’ordre de 1%) pour pouvoir faire pression sur la direction et faire entendre ses revendications.

Si la direction rechigne, l’activiste use de toute une série de mesures, entre pressions et provocations: campagne de relations publiques, pression sur certains dirigeants ou sur des administrateurs, rumeurs dans la presse spécialisée, menace de procès, appel à une assemblée générale d’actionnaires, etc.

L’activisme en bourse ne date cependant pas d’hier et les dirigeants de ces entreprises ne sont plus très jeunes pour la plupart. On peut citer Nelson Petz, 75 ans, qui a créé le fonds Trian, fort de 12,4 milliards de dollars, mais aussi Paul Singer, 72 ans, qui gère, avec Elliott Management, 31 milliards de dollars.

Mais alors me direz-vous, qu’elle est, le rapport entre un activiste milliardaire et des Day traders de moins de 30 ans? La réponse est simplement le nombre. Très organisé, les Day traders n’agissent jamais seuls et s’organisent à travers des blogs gratuits pour pousser à la hausse ou à la baisse des entreprises cotées. On estime par exemple que sur le site wallstreetbets (reddit.com, voir plus bas) ces amateurs sont plus de 2 millions.

Malgré des investissements souvent dérisoires par rapport aux investisseurs professionnels ou activistes, leur nombre est suffisant pour faire des vagues s’ils agissent de manière coordonnée. Leurs cibles de choix sont cependant moins grandes que celles des activistes, mais le but est foncièrement le même: des gains rapides.

d. Qu’est-ce que le site Reddit?

Il y a bien évidemment de nombreux blogs boursiers, mais Reddit est l’un des plus populaires. Site web communautaire américain d’actualités sociales fonctionnant via le partage de signets permettant aux utilisateurs de soumettre leurs liens et de voter pour les liens proposés par les autres utilisateurs. Ainsi, les liens les plus appréciés du moment se trouvent affichés en page d’accueil.

En 2020, il se place comme le 20e site web le plus populaire au monde et le 6e aux États-Unis. Sa communauté se retrouve autour d’une culture propre à l’histoire du site et d’Internet en général, échappant aux non-initiés, car relativement fermée (ce serait le site internet et réseau social où les participants passent le plus de temps).

Lorsqu’un utilisateur poste un contenu ou un commentaire, il gagne du «karma» à hauteur du score engendré par son contenu ou son commentaire. Chaque usager peut ajouter ou retirer du karma à un contenu ou à un commentaire via les boutons qui l’accompagnent. Il peut voter en faveur du contenu ou du commentaire (upvote) ou en défaveur de celui-ci (downvote).

Le karma d’un utilisateur (c’est-à-dire la somme des scores de tout ce qu’il a posté), que n’importe qui peut consulter sur son profil, a une valeur surtout symbolique, quoiqu’un karma négatif limite les possibilités de créer de nouveaux billets.

Le site est financé par la publicité en ligne et par des abonnements payants à Reddit Gold (3.99 dollars par mois).

On estime que la communauté de Reddit a joué un rôle dans le rallye boursier de l’entreprise en faillite Hertz, de la progression de noms tels que Plug Power, AMD et Nio. Tesla est un éternel favori du forum, en partie grâce à l’humour peu conventionnel d’Elon Musk et à sa présence en ligne.

On a aussi vu dernièrement des aberrations à mettre sur le compte de l’amateurisme de plusieurs membres de la communauté. La semaine dernière par exemple, le présentateur de CNBC, Jim Cramer, a recommandé d’acheter l’action Ford (F US sur Bloomberg).

Certains NDT se sont cependant précipités sur l’action Foeward Inds Inc (FORD US sur Bloomberg) ce qui a eu effet de pousser cette capitalisation boursière de 16 millions de dollars (contre 45 milliards de dollars pour le constructeur automobile) à gagner plus de 50% sur quelques séances.

e. Quelles sont les cibles de choix?

Les cibles privilégiées des Day traders sont tout d’abord des valeurs shortées (vendues à découvert) qui permet de pouvoir bénéficier (à un moment ou à un autre) d’un short squeeze massif.

Ensuite, il faut que le pourcentage de short par rapport au flottant de l’entreprise soit élevé (par exemple audessus de 50%). Enfin, ce sont surtout les «petites» valeurs (sur le Russell 3000 en particulier) qui sont à même de pouvoir être les plus «attaquées».

En faisant l’exercice à vendredi dernier, on découvre que la première valeur n’est autre que … GameStop Corp (!), devant National Beverage et Dillard’s.

f. Synthèse

Minimiser l’effet des Nouveaux Day traders (NDT) sur certaines valeurs serait minimiser le véritable effet de mode qui s’est emparé du monde fermé de la bourse ces derniers semestres. Le phénomène relève cependant plusieurs questions et notamment le côté amateur d’une grande partie des utilisateurs qui prennent quelque fois des risques insensés. Le même phénomène s’était produit lors de la bulle internet du début du siècle et avait signalé la fin d’une hausse effrénée des marchés. La situation est-elle différente aujourd’hui alors que la communauté des NDT s’organise de plus en plus? La question mérite qu’on s’y attarde.

John Plassard 1er février
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique