IMG
Etude DWS : incertitude sur les ambitions "net zéro" alors que les fonds de pension progressent en matière de développement durable

La dernière étude CREATE-Research réalisée par DWS auprès des principaux fonds de pension montre des progrès, mais aussi un retour à la réalité sur leurs ambitions "net zéro".

Plus de 50% des fonds de pension interrogés ont intégré ou sont en train d’intégrer une stratégie "net zéro" dans leurs portefeuilles, mais beaucoup pensent qu’il est peu probable que leurs objectifs en matière de neutralité carbone soient atteints dans les conditions actuelles.

Plus de 50% des fonds de pension considèrent les investissements passifs comme un élément permanent de leurs portefeuilles climatiques.

Selon la dernière enquête de CREATE-Research parrainée par DWS, la majorité des fonds de pension internationaux ont intégré ou sont en train d’intégrer des objectifs liés au changement climatique dans leurs portefeuilles d’investissement. Cependant, un effort plus important est nécessaire pour que les fonds de pension atteignent leurs ambitions "net zéro", 60% des sondés estimant que leurs objectifs en matière de neutralité carbone ne seront pas atteints dans les conditions actuelles. Ce constat suggère la mise en place de solutions plus personnalisées et un engagement plus marqué en faveur de l’intendance.

L’enquête menée auprès de 50 grands fonds de pension basés en Amérique du Nord, en Europe et en Australasie, qui gèrent collectivement 3 300 milliards d’euros d’actifs (au 31 décembre 2021), a révélé que 16% des répondants ont pleinement intégré les objectifs en matière de changement climatique dans leurs portefeuilles d’investissement. 42% sont en cours de mise en œuvre, 22% sont proches de la prise de décision et 20% en sont au stade de la sensibilisation. Près de trois sondés sur cinq poursuivent donc des stratégies "net zéro".

«Bien que de nombreux fonds de pension soient très proactifs en matière de changement climatique, il est clair que le secteur est encore aux prémices d’une action "net zéro"», a déclaré Amin Rajan, directeur général de CREATE-Research.

56% des fonds de pension interrogés considèrent les investissements passifs comme un élément permanent de leur portefeuille climatique, tandis que 56% d’entre eux prévoient d’utiliser des indices conformes aux Accords de Paris «à grande échelle». 42% des fonds de pension ont adopté ou sont en train d’adopter l’investissement climatique dans leurs portefeuilles passifs.

L’enquête révèle également que 80% des participants aux fonds de pension utilisent l’intendance comme principal véhicule d’investissement climatique, 78% d’entre eux participent aux votes par procuration et aux résolutions des actionnaires.

L’enquête révèle que dans les fonds passifs, seuls 28% des sondés sont encore dans la phase de «sensibilisation» de la mise en œuvre des investissements climatiques, contre 43% dans le cadre de l’enquête 2020. 24% des répondants se classent désormais dans la phase «de maturité» de la mise en œuvre, contre 21% en 2020. Les fonds de pension sont donc plus nombreux à adopter des investissements indiciels durables.

«Nous sommes ravis de parrainer une fois de plus cette importante enquête de CREATE-Research. L’enquête montre que de plus en plus de fonds de pension s’engagent sur la voie de l’investissement durable, y compris les derniers produits indiciels ESG. Mais il est clair que les investisseurs institutionnels et les fournisseurs de solutions d’investissement doivent faire davantage d’efforts pour atteindre le "net zéro"», a déclaré Simon Klein, responsable mondial des ventes passives chez DWS.

Next Finance 13 mai

Voir en ligne : Net zero : Au-delà de l’engouement médiatique : Passive Investing 2022

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique