IMG
Etats-Unis : un ralentissement de l'inflation en trompe-l'œil

Les chiffres d’inflation d’août sont ressortis en-dessous des attentes. L’indice global a progressé de 0,3% sur le mois d’août face au mois de juillet, et l’indice hors alimentation et énergie (inflation sous-jacente) de seulement 0,1%, contre 0,3% attendu...

Les chiffres d’inflation d’août sont ressortis en-dessous des attentes. L’indice global a progressé de 0,3% sur le mois d’août face au mois de juillet, et l’indice hors alimentation et énergie (inflation sous-jacente) de seulement 0,1%, contre 0,3% attendu. Il s’agit des niveaux les plus bas depuis le début de l’année. Faut-il y voir la fin d’une poussée transitoire d’inflation? On notera qu’à l’inverse, la variation médiane des prix, c’est-à-dire le niveau d’inflation en-dessous et au-delà duquel se trouvent 50% des différentes catégories de biens, a atteint pour sa part 0,34%, soit le niveau le plus élevé depuis 2007.

PNG - 52.2 ko
Source: Bloomberg calculs LFG

«Les chiffres très élevés des mois d’avril à juin s’expliquaient par des chiffres exceptionnels dans certaines catégories de biens, notamment les voitures d’occasion et plus généralement les biens et services liés à la réouverture de l’économie, dont les prix se sont normalisés (voir notre note de juillet dernier).

C’est d’ailleurs la baisse des prix de ces catégories, dans un contexte de résurgence de l’épidémie du fait du variant Delta, qui explique une grande partie du ralentissement de l’inflation sous-jacente. Les mesures qui excluent les variations extrêmes sont en réalité encore en accélération.

Durant les prochains mois, que ce soit sur les variations mensuelles ou encore plus sur les glissements annuels, les chiffres publiés vont rester perturbés par les effets de l’épidémie. Il faudra donc y être attentif pour évaluer la réelle tendance de l’inflation» analysent les experts de Lazard Frères Gestion.

Next Finance 23 septembre
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique