IMG
Énergies renouvelables : Ce que les investisseurs doivent prendre en compte dès à présent

Le secteur des énergies renouvelables a connu une croissance rapide au cours des dernières décennies. Ce qui n’était au départ qu’une petite niche aux coûts élevés, desservie par un nombre limité d’entreprises et s’adressant à un ensemble restreint de parties prenantes, est aujourd’hui devenu un secteur hautement compétitif...

Le secteur des énergies renouvelables a connu une croissance rapide au cours des dernières décennies. Ce qui n’était au départ qu’une petite niche aux coûts élevés, desservie par un nombre limité d’entreprises et s’adressant à un ensemble restreint de parties prenantes, est aujourd’hui devenu un secteur hautement compétitif où les investissements dans les technologies propres représentent désormais les deux tiers des investissements mondiaux dans le domaine de l’énergie. Ces investissements sont à l’origine d’une forte tendance à l’électrification. La concurrence a conduit à des résultats très différents dans des sous-secteurs tels que le solaire et l’éolien. 80% du secteur solaire est desservi par la Chine, tandis que la majeure partie du secteur éolien mondial (à l’exclusion de la Chine) est desservie par quelques acteurs occidentaux. L’efficacité des ressources fait également l’objet d’une plus grande attention, car la mentalité dominante qui consiste à utiliser et à jeter n’est pas propice à un monde où les émissions nettes sont nulles. Dans l’ensemble, il s’agit d’un secteur à forte croissance des revenus. Toutefois, une forte croissance des bénéfices ne se traduit pas nécessairement par de la création de valeur pour l’actionnaire. Pour augmenter celle-ci sur le long terme, les entreprises doivent apporter quelque chose d’unique au marché.

Le secteur fait face à la hausse des taux d’intérêt

La hausse des taux d’intérêt a eu un impact sur le secteur au cours des dernières années. En conséquence, le coût de l’électricité renouvelable a augmenté. Cependant, le secteur continuera à se développer à ce nouveau niveau de taux d’intérêt, en raison des économies relatives générées par les énergies renouvelables et de la volonté des parties prenantes de réduire les émissions pour éviter les scénarios négatifs du changement climatique sur l’ensemble de la société. La preuve en est que les entreprises du monde entier ont signé plus de contrats que jamais au cours des 12 derniers mois pour de nouvelles énergies vertes. Les gouvernements continuent également d’acheter de l’énergie renouvelable à des prix plus élevés, comme en témoignent les récentes ventes aux enchères d’énergie renouvelable aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne et dans de nombreux autres pays, alors qu’ils continuent de prendre du retard sur leurs objectifs de décarbonation. La demande semble donc bien résister à la hausse des taux d’intérêt, alors que la tendance durable à l’électrification se poursuit. Nous voyons également peu de risques en termes de coûts de refinancement, car une grande partie de la dette associée à ces projets d’énergie renouvelable est financée par des prêts à long terme à taux fixe qui sont amortis sur la durée du contrat. En outre, ces investissements protègent souvent leur souscripteur de l’inflation, ce qui signifie que les revenus augmenteront plus que les coûts d’intérêt pendant la durée du contrat. Les prix des contrats plus récents reflètent les coûts de financement plus élevés.

Entreprises occupant des positions fortes sur des marchés de niche

Nous considérons que les élections américaines sont moins déterminantes pour le secteur, car ces dernières années ont montré un fort soutien bipartisan pour le secteur. L’impact positif des nouveaux emplois et de l’activité économique résultant de la réduction de l’inflation est autant ressenti par les États républicains que par les États démocrates. En outre, il est important de garder à l’esprit que ce sont les entreprises américaines et les États américains qui sont responsables de la majorité des décisions d’investissement aux États-Unis, et non le gouvernement fédéral.

En revanche, l’impact de l’offensive chinoise sur certains compartiments de notre univers d’investissement nous semble plus difficile à contrer. Toutefois, il est important que les investisseurs gardent à l’esprit que le fonds offre bien plus que du solaire, de l’éolien et des batteries. L’efficacité des ressources est un domaine dans lequel nous trouvons de nombreuses opportunités d’investissement intéressantes. Il sera toujours plus avantageux d’économiser une unité d’énergie que d’en créer une nouvelle, et il existe de nombreuses façons d’économiser une unité d’énergie. Nous avons donc identifié de nombreuses entreprises intéressantes qui occupent une position forte sur leurs marchés de niche respectifs et qui présentent de bons business model pour assurer une croissance rentable à long terme. Un exemple est Novonesis, le premier fournisseur mondial d’enzymes et de bactéries qui permettent à une large gamme de produits finis - des détergents aux biocarburants - de devenir plus efficaces en termes de ressources et plus durables. Parmi les autres exemples d’entreprises bien positionnées, citons Kingspan, qui propose des solutions d’isolation à haut rendement énergétique pour les bâtiments, NIBE, qui fournit un chauffage à haut rendement énergétique grâce à ses pompes à chaleur ainsi que Darling, l’un des principaux producteurs de biodiesel, nécessaire pour décarboner les secteurs pour lesquels il est difficile de le faire, tels que les véhicules utilitaires lourds et les aéronefs.

Christian Rom 6 juin
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique