IMG
En raison de la guerre en ukraine, la hausse des taux est désormais trop faible et trop tardive pour contrer l'inflation

Jason Smith, CIO de Tabula, a mis en garde que les banques centrales avaient attendu trop longtemps pour relever les taux d’intérêt alors que l’inflation continue de s’accélérer. La semaine dernière, la Banque d’Angleterre a augmenté ses taux pour le troisième mois consécutif.

Dans le même temps, la FED a donné le coup d’envoi de son cycle de resserrement avec une hausse de 0,25% la semaine dernière. La BCE a annoncé qu’elle n’était «pas pressée» de relever ses taux, mais comme l’inflation sur un an approche les 6% dans la zone euro, les marchés monétaires tablent sur une hausse de 0,5% avant la fin de l’année.

La BCE s’attend à ce que l’inflation termine l’année à 5,1%, tandis que la FED a augmenté sa prévision d’inflation de fin d’année à 4,1%. La Banque d’Angleterre anticipe une inflation au Royaume-Uni qui pourrait atteindre 8% dans les prochains mois.

«Les banques centrales ont repoussé le relèvement des taux d’intérêt pendant toute l’année 2021, malgré les preuves croissantes que la hausse de l’inflation n’était pas transitoire», a déclaré M.Smith. «La guerre en Ukraine a maintenant déclenché une pression mondiale sur les prix des matières premières: prix de l’énergie, de l’alimentation et des métaux. Dans une économie mondiale déjà limitée par l’offre, les récentes augmentations des taux d’intérêt aux États-Unis et au Royaume-Uni ne résoudront pas cette inflation liée à l’offre. Ces hausses sont probablement trop faibles et trop tardives pour ramener l’inflation vers les objectifs à long terme et ne ciblent pas non plus le facteur clé, les perturbations de l’offre.»

Capital Economics prévoit qu’en moyenne, les prix du pétrole brut Brent seront 56% plus élevés cette année par rapport à 2021, tandis que les prix du gaz européen seront 141% plus élevés. Le groupe de recherche prévoit également que les prix du blé seront en moyenne 40% plus élevés cette année et les patrons de l’agroalimentaire indiquent que les prix augmenteront de 10 à 15% d’ici l’été. Dans l’UE, l’énergie (pour le logement et le transport) représente 10% du panier de l’indice des prix à la consommation harmonisé (HICP), tandis que l’alimentation en représente 17%.

Poids des dépenses de consommation de la zone euro (HICP)

JPEG - 116.6 ko
Source: Banque Centrale Européenne.

Michael John Lytle, CEO de Tabula, a ajouté: «Les investisseurs nous demandent souvent quelle est la meilleure couverture contre l’inflation. L’or s’est avéré être une couverture inefficace historiquement, avec une corrélation avec l’inflation inférieure à 0,2 au cours des 50 dernières années. Par ailleurs, les paniers de matières premières ou d’actions sont soumis à des facteurs exogènes. Nous pensons que la solution la plus efficace pour se protéger contre l’inflation est d’utiliser des produits construits pour suivre spécifiquement l’inflation (c’est-à-dire les TIPS et les Breakevens).»

Le Tabula US Enhanced Inflation UCITS ETF est le seul ETF du marché qui offre une exposition à l’inflation américaine réalisée et attendue. Il dispose de 100 millions de dollars US d’encours sous gestion et se négocie à la Bourse de Londres (USD: TINF LN; GBP-couvert: TING LN), Xetra (EUR-couvert: TABI GY), Borsa Italiana (EUR-couvert: TINE IM) et SIX Swiss Exchange (CHF-couvert: TINC SE). Le fonds a progressé de plus de 7% depuis le début de la guerre en Ukraine et a enregistré une performance de +15,1% en 2021, dépassant de plus de 9% les ETF TIPS traditionnels.

Next Finance 22 mars
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique