IMG
Des biens immobiliers pour faire face à l'inflation

Les indices des prix à la consommation n’ayant jamais été aussi élevés depuis 40 ans, de nombreux investisseurs se concentrent de nouveau sur les stratégies pour faire face à l’inflation. L’analyse de Matthew Kaplan, Head of Almanac chez Neuberger Berman...

Les indices des prix à la consommation n’ayant jamais été aussi élevés depuis 40 ans, de nombreux investisseurs se concentrent de nouveau sur les stratégies pour faire face à l’inflation.

L’immobilier a tendance à occuper une place de choix dans ce contexte. Pourquoi en est-il ainsi? Et y a-t-il des segments du marché qui sont particulièrement résistants ou qui bénéficient fortement de la hausse des prix?

Les contraintes de l’offre

Lorsque les coûts de construction augmentent, tout comme les prix des matières premières, les salaires et autres, il y a généralement deux conséquences directes pour l’immobilier: le coût de la construction de nouveaux bâtiments augmente, et le prix du remplacement des bâtiments existants augmente. Le manque de nouvelles offres a pour effet d’augmenter la demande pour les bâtiments existants, ce qui entraîne généralement une hausse des loyers. La hausse des coûts de remplacement soutient la valeur des biens immobiliers, car le terrain et la structure prennent généralement de la valeur. En bref, dans la plupart des environnements inflationnistes, l’offre nouvelle est limitée et la demande augmente.

De plus, les promoteurs qui décident de construire malgré la hausse des coûts essaient généralement de maintenir les rendements en augmentant les loyers de leurs nouvelles propriétés. Cela donne aux propriétaires de biens existants dans le même secteur une plus grande marge de manœuvre pour augmenter leurs propres loyers, surtout si ce secteur tend à avoir des baux plus courts et des renouvellements plus fréquents. […]

Pour accéder au contenu complet, veuillez cliquer sur le lien ci-après: Inflation-Fighting Properties

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique