IMG
Dans l'attente de Jackson Hole

Les investisseurs gardent leur enthousiasme malgré certaines craintes la semaine dernière concernant la réduction des achats d’actifs de la Fed, qui pourrait démarrer avant la fin de l’année selon les dernières minutes de la réserve fédérale américaine.

En effet, l’inflation est maintenant bien au-delà des objectifs de la Fed et le marché de l’emploi ne cesse de s’améliorer, ce qui permet d’envisager un début de «tapering» sur le dernier trimestre de l’année, qui pourrait durer 6 à 9 mois avant de commencer à envisager une hausse des taux à moyen terme par la suite.

Le rendez-vous de la semaine est donc donné lors du symposium de Jackson Hole (qui sera réalisé en visioconférence) de jeudi à samedi. Ce rendez-vous, lors duquel les banquiers centraux se retrouveront et discuteront des différentes politiques monétaires, devrait être l’occasion pour ces derniers d’éclaircir leur politiques et la BCE comme la Fed seront particulièrement suivis par les investisseurs.

Jerome Powell pourrait préciser le calendrier de baisse des rachats d’actifs à venir, ce qui devrait conduire à une volatilité très importante sur les marchés financiers, qui restent fortement dépendants de la politique monétaire, américaine notamment.

En revanche, la Fed continue de gagner du temps et de repousser ces discussions et le retour des risques face à la pandémie, qui devrait réduire les perspectives de rebond économique, pourrait permettre à la Fed de repousser à nouveau le calendrier, ce qui devrait, si c’est le cas, soutenir une nouvelle hausse sur les marchés.

Au-delà de ce rendez-vous important, nous serons attentifs aux statistiques économiques publiées cette semaine. Pour commencer, la publication des indices PMI en Australie et au Japon cette nuit, montrent un fort ralentissement de l’activité de services alors que les données sont tombées au plus bas depuis juin 2020, impactées par la hausse du nombre de cas et le retour de certaines restrictions.

Dans la journée, nous surveillerons d’autres indices PMI en Europe et aux Etats-Unis, avant le PIB en Allemagne mardi et l’indice IFO du climat des affaires, toujours en Allemagne, mercredi. Les commandes de biens durables, qui traduisent de la consommation aux Etats-Unis, seront également publiées ce mercredi.

Jeudi nous serons attentifs à la confiance des consommateurs au seins de la première puissance européenne, puis au PIB et aux indices de prix PCE aux Etats-Unis, dont certaines composantes seront aussi publiées vendredi.

Jeudi la banque centrale européenne publiera à son tour son compte rendu de politique monétaire, juste avant l’ouverture du symposium de Jackson Hole.

Nous resterons également très attentifs aux annonces de la Chine après une nouvelle semaine mouvement sur les valeurs chinoises. Le parti a en effet annoncé plusieurs mesures sur la répartition des richesses ou l’utilisation des données des utilisateurs dans le secteur technologique et pourrait continuer de mettre la pression sur certains secteurs à court terme.

Nous surveillerons par ailleurs la tentative de rebond sur le marché du pétrole, après avoir atteint un plus bas depuis le mois de mai dernier, impacté par les risques face au variant Delta et par la hausse des restrictions dans certaines zones économiques qui pourraient réduire la demande d’or noir à court terme.

Enfin, le Bitcoin vient de repasser au-delà du seuil des 50 000 dollars pour la première fois depuis mai dernier et en cas de poursuite de la confiance sur les marchés, la première des cryptomonnaies pourrait tenter de rejoindre de nouveaux plus hauts historiques.

Vincent Boy 24 août
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique